Violence psychologique, signes avant-coureurs


La violence psychologique est beaucoup plus répandue qu’on ne le pense. Voici comment reconnaître les signes avant-coureurs de celle-ci.

Les 15 signes avant-coureurs de la violence psychologique

Les manipulateurs ont des comportements qui permettent de les repérer très tôt dans une relation. La victime potentielle peut alors choisir de poser immédiatement des limites ou de quitter la relation. On trouve ces caractéristiques tant chez les hommes que chez les femmes ; cependant, certaines d’entre elles sont plus spécifiquement masculines.
Attention : certains de ces traits peuvent être présents chez des individus qui ne sont pas des manipulateurs. C’est le cumul des comportements qui doit vous alarmer.

Note : Nous emploierons le masculin pour alléger le texte.

1. Il parle de façon peu respectueuse de ses anciennes conjointes.

Il faut être particulièrement attentif aux personnes qui parlent de leurs ex en des termes dégradants, voire condescendants, ou qui disent avoir été elles-mêmes victimes de violence psychologique. Méfiez-vous si l’individu vous affirme que sa conjointe précédente l’a accusé à tort de violence psychologique ou verbale : la plupart des rapports faisant état de violence de ce type sont exacts. Soyez particulièrement vigilante s’il vous déclare que vous n’êtes en rien similaire à ses ex, que vous êtes la première personne à le traiter correctement et que les autres n’ont jamais su le comprendre.

2. Il vous manque de respect.

Le manque de respect est à la base de la violence psychologique. Si un individu vous rabaisse, se moque de vous et de vos opinions, vous humilie en présence d’autrui, est tranchant et sarcastique, soyez sur vos gardes, surtout s’il s’agit de comportements récurrents.

3. Il vous rend des services dont vous ne voulez pas ou fait preuve   d’une générosité qui vous met mal à l’aise.

En utilisant cette stratégie, le manipulateur cherche à faire en sorte que vous vous sentiez redevable envers lui. Si vous commencez à lui reprocher de vous traiter de manière inacceptable, il évoquera cette « dette » pour semer la confusion dans votre esprit.

4. Il veut tout maîtriser.

Dans un premier temps, il peut paraître agréable d’être avec un individu qui prend tout en charge. Son besoin de pouvoir se présente au départ d’une façon subtile qui n’évoque en rien la violence verbale ou psychologique. Il fait de petites remarques sur votre façon de vous habiller (trop ou pas assez sexy), sur votre famille, sur vos amis. Il vous encourage à passer plus de temps avec lui, à arrêter de travailler ou à trouver un emploi plus payant. Il vous donne de plus en plus de conseils sur la manière dont vous devriez mener votre vie et manifeste une certaine impatience quand vous ne les suivez pas. Il n’apprécie pas que vous ayez d’autres opinions que lui sur la politique, le couple, la musique.

5. Il est possessif.

La jalousie est un des signes annonciateurs les plus probants : elle précède la violence psychologique, puis l’accompagne. Le manipulateur, homme ou femme, fait passer son caractère possessif pour de l’amour. Il dira : « Je suis désolé d’avoir aussi mal pris le fait que tu parles à ton ex, mais je n’ai jamais aimé personne autant que toi. Je ne peux pas supporter l’idée que tu sois avec quelqu’un d’autre. » Il vous appellera 10 fois par jour pour savoir ce que vous faites et où vous êtes ; il insistera pour que vous passiez tout votre temps libre avec lui. Ses sentiments pour vous sont sans doute très forts, mais ce n’est pas pour cette raison qu’il veut être en contact constant avec vous : s’il vous surveille de près, c’est essentiellement pour s’assurer que vous êtes bien sa propriété. Ces comportements ne sont pas des preuves d’amour, mais de possessivité.
Il ne faut pas confondre sentiments de jalousie et comportements jaloux. Un manipulateur qui manque de confiance en lui va s’inquiéter de vous voir interagir avec d’autres hommes (ou d’autres femmes dans le cas d’une manipulatrice), surtout s’il s’agit de vos anciens partenaires. Il aura besoin d’être rassuré. S’il exige que vous abandonniez une grande partie de votre liberté pour calmer sa jalousie, c’est que son besoin de pouvoir est en train de s’installer dans votre relation. Votre vie sociale et vos rapports avec autrui ne devraient pas avoir à changer pour compenser le manque de confiance d’un autre.

Il peut y avoir quelque chose de flatteur dans la jalousie : c’est agréable de savoir que quelqu’un est follement amoureux de vous. Toutefois, on peut être fou de quelqu’un sans pour autant être excessivement jaloux. Les conduites possessives de votre conjoint signalent qu’il ne vous aime pas en tant qu’être humain distinct, mais plutôt en tant que trophée. Avec le temps, vous finirez par vous sentir étouffée par cette vigilance constante.

6. Rien n’est jamais de sa faute

La plupart du temps, le manipulateur trouve le moyen d’attribuer à quelqu’un la responsabilité de ce qui ne va pas bien dans sa vie.  Il a aussi tendance à faire des promesses qu’il ne tient pas; il trouvera mille excuses pour justifier le fait de vous avoir déçue ou de s’être comporté de façon inacceptable.

7. Il est égocentrique.

Pendant les premiers mois, voire les premières années, d’une relation, on ne s’aperçoit pas toujours qu’une personne est centrée sur elle-même. Cependant, il existe des signes avant-coureurs : voyez si c’est presque toujours elle qui parle le plus, si elle vous écoute peu quand vous vous exprimez, si elle ramène souvent la conversation à elle et si elle prend peu vos besoins en considération. L’égocentrisme est un trait de personnalité qui résiste considérablement au changement. Soyez vigilante !

8. Il consomme des drogues ou de l’alcool.

Soyez particulièrement vigilante s’il vous pousse à prendre de la drogue ou de l’alcool avec lui. Cela ne signifie pas forcément que votre partenaire soit violent, mais la brutalité est fréquemment associée à l’usage de substances psychotropes.

9. Il vous soumet à une grande pression pour ce qui est des relations sexuelles.

C’est un signe avant-coureur qu’il ne faut pas négliger, surtout dans le cas d’un adolescent ou d’un homme jeune. Le fait de ne pas respecter vos souhaits dans ce domaine est le signe indéniable d’un manque de respect qui peut par la suite mener à la violence.

10. Il veut s’engager trop vite dans la relation.

Comme beaucoup d’hommes refusent de s’engager rapidement dans une relation, vous pourriez vous sentir soulagée que votre conjoint n’ait pas peur de parler de mariage et d’enfants. Faites attention : s’il vous pousse à vous investir sans avoir pris le temps de bien vous connaître, cela pourrait vouloir dire qu’il cherche à faire de vous sa « chose ». Encouragez-le à faire preuve de patience. S’il ne respecte pas votre souhait, il y a anguille sous roche.

11. Il cherche à vous intimider lorsqu’il est en colère.

L’intimidation, même si elle ne paraît pas intentionnelle, est annonciatrice de violence psychologique et verbale. La violence physique risque de suivre.

12. Il a des doubles standards.

Méfiez-vous d’une personne qui n’applique pas à elle-même ce qu’elle attend des autres. Les doubles standards sont un aspect très important de la vie d’un manipulateur.

13. Son attitude envers les femmes est négative.

Au début d’une relation, il se peut qu’un homme vous dise qu’il vous voit comme très différente des autres femmes. Il ne fera pas cette distinction longtemps. Les stéréotypes d’un homme sur les femmes et sur leur rôle dans la société peuvent conduire à la violence dans le couple. Soyez prudente !

14. Il vous traite différemment en présence d’autres personnes.

Les manipulateurs mettent un point d’honneur à traiter leur partenaire avec beaucoup d’égards en présence d’autrui. Ils réservent leurs comportements violents à la sphère privée.

15. Il est attiré par la vulnérabilité de sa partenaire.

Certains manipulateurs choisissent des partenaires beaucoup plus jeunes qu’eux, qui les admirent et qui les laissent prendre les rênes de la relation. D’autres sont attirés par des personnes ayant vécu des expériences particulièrement difficiles ; cela leur permet de jouer le rôle du sauveur. Méfiez-vous des hommes qui semblent apprécier la répartition inégale du pouvoir au sein du couple.

Source: J’ai aimé un manipulateur
 Un livre de Caroline Bréhat 
182 pages • 24,95$ • ISBN 978-2-89472-463-7

Ce contenu a été publié dans article de la semaine, homme, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

125 réponses à Violence psychologique, signes avant-coureurs

  1. Mélanie Bergeron dit :

    Wow!vraiment intéressant car même si on est pas touché personnellement, on connaît tous un ou une personne qui vit ce genre de relation. Une personne avertie en vaut deux!

    • Roxy dit :

      Bonjour moi je vit ça depuis 10ans jai 2 enfants une fille 6 ans un garçon de 4 ans .il est toujours en colère jamais satisfait .je lui fais son souper tout les soir et lui le matin va faire des œufs il ne m’en donne pas et quand il a fini les donne au chien. Nos chiens son mieux traité que moi et les enfants . Exemple je regarde la télé bien jai pas le droit de choisir le poste et quand il a fini il éteint la télé et se couche comme si j’étais pas la. Notre fils est bien perturbé car dès jour il l’aime d’autre jour il le déteste il joue avec lui mais aime lui faire mal mon fils a une grande colère en lui et mon chum me dit ses de ta faute tu lui donne toute. Moi je serai jamais violente jamais. Il ne m’a pas embrassé ni donner d’affection c’est à dire me prendre la main caresse depuis au moi 3 ans je lui ai dit de partir mais il fait comme si il m’entend pas et continue ces chose. Je suis toute mêlée .aidez moi les filles j’ai peur d’être seule de ne jamais plus aimer

      • Mathieu dit :

        La violence psychologique est reconnue au même titre que la violence conjugale. Il existes des services qui sont là pour vous écouter. Ne rester pas dans le silence.

        S.O.S. violence conjugale
        Région de Montréal : 514 873-9010
        Sans frais : 1 800 363-9010
        http://www.sosviolenceconjugale.ca

        Aide aux personnes aux prises avec la violence conjugale
        Accueil, écoute, orientation et référence vers des services spécialisés au moyen d’un service téléphonique confidentiel et anonyme
        24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 365 jours par année

        • Marie dit :

          Je suis allé en cour pour ça avec le père de mes enfants
          Lui à côté ça été humiliant
          Je n’étais pas capable de sortir vrm ce qui s’est passé
          Verdict rien
          La juge lui a demandé et explique le respect
          Il lui a juré
          En sortant il est venu me voir à ma voiture et m’a dit je m’en caliss tu de vos crisse de promesses
          Maintenant il ne m’attaque plus sur ma personne
          Mais me traite de mère indigne
          Irresponsable
          Qui passe ses besoins en premiers
          En plus de violence verbale
          Il avait une double vie durant 6 ans
          Il n’était pas là matin soir et fds …
          Et c moi l’indigné

      • Roberta dit :

        Salut, je vis un peu la même chose que toi, je suis allée consulter une psychothérapeute hier, déjà en​ une séance elle m’a ouvert les yeux….Ne te cache pas de ta démarche, si tu n’est pas sûre, je t’encourager à consulter ton CLSC, la semaine dernière j’ai vu une intervenante gratuitement qui m’a aidé à voir plus clair et à m’orienter dans toute la confusion, les doutes et craintes que je vis avec mon conjoint….Bonne chance

        • Gigi dit :

          Quoi vous dire, je me suis marié à 24, je suis d’origine tunisienne je connaissais à peine mon mari et le monde extérieur, Aujourd’hui, je regrette tout sauf mon fils il a 13ans et moi 42ans, il y a 7ans. J’ai été victime de violence conjugale nous nous sommes séparés pendant 2mois, n’étant pas aussi mature qu’aujourd’hui. Je suis victime Aujourd’hui de violences psychologiques et de harcèlement moral je ne vois plus m’a famille depuis 7ans, je n’ai aucune amie, je suis fatiguée par les répétitions de mon mari, il boit du matin au soir il rigole souvent tout seul et parle même tout seul, il regarde de plus en plus de film porno et ne travaille pas depuis 10 ans, c’est un fils à papa, au début je pensais que ses parents nous aidaient il y 17ans pour notre mariage ce Que j’ai découvert c’est qu’il en profite depuis ses 12ans divorce de ses parents. il est devenu gros me parle toujours pour être vulgaire, je vais reprendre mes séances de pschologique, car j’ai l’impression qu’il m’a beaucoup affecté en 17ans de mariage, ne sais plus quoi faire.

        • Marie Anouck McKinnon dit :

          J’ai vécue avec un narcissique et j’ai perdu 7 ans de ma vie à essayer de me convaincre que c’était ma faute. Depuis 1 an je is seule et je rêve encore à cet homme qui m’a pourri une partie de ma vie.
          Ne vous laissez jamais intimidées, mesdames vous êtes plus fortes de caractère que vous le croirez.

      • christine dit :

        Tu dois proteger tes enfants va-t’en….ca presse!!!

        • Mia T dit :

          J’étais avec un homme manipulateur, méchant, sadique, violent: le père de ma fille. Je suis partie et je n’ai jamais regretté sa présence. Aujourd’hui, c’est le fils de ma meilleure amie (qui a le même type d’homme à la maison) qui est monstrueux, contrôlant et violent avec ma fille. Il me dit que son père lui a toujours dit de frapper en premier. Le pire c’est que ma copine défend son fils en blâmant ma fille d’avoir trop de caractère. Quand on reste dans des relations toxiques, on fait des enfants qui risque d’être toxiques à leur tour.

          • Luna34 dit :

            Bonsoir les filles, je crois bien que ces la premiere fois que je vais sur un forum pour parler de quoi que se soit mais j’avoue que la j’en es grandement besoin je suis comment dire … blaisser et complètement déboussolée j’ai eu un bébé avec l’homme que jaime et avec qui je partage ma vie depuis 6ans mon enfants et encore petit il n’a pas encore 2ans et je vie un calvaire depuis tellement de temps mais malheureusement il a fallut que je me rende compte de tout sa lorsque ma famille fut fondée… il a reussie a me faire douter de moi jai perdu confiance en moi car a chaque dispute depuis 6ans cetait « tu vaut rien, tes qu’une merde » et j’en passe.. jai perdu bcp d’amis du a mon manque de confiance en moi, mon boulot car je devais rester a la maison pour mes enfants … il a tjr remis les faute sur moi me traite de menteuse et manipulatrice tout le temps alors je commence a me dire qu’il a surment raison je suis arriver a un point ou je ne sais meme plus qui je suis et si ce serais surment moi le probleme et lui qui a raison (comme toujours) il prend un traitements depuis quelque mois pour c mauvaise humeur il dit quil arrive pas avoir la joie de vivre et a etre heureux malgres quil est tout ce qui a de plus beaux sur terre a ces côtés, pour cela le medecins lui as prescrit un traitement qui doit prendre a vie et quand il oublie de le prendre je vous explique pas le calvaire que sais… Ce soir une dispute a éclaté pour rien car je lui es dit t pas avec moi depuis que t rentrer du boulot et mr sa ne lui a pas plus il ma agresser verbalement et rembaler , je lui es dit ta les yeux rouge tu as fumé ? Il ma encore parler agressivement et ma dit toi t une sale grosse ! Et apres je nes plus parler et il ma dit et hier soir cetait quoi sa tu t endormi alors que je voulais un calin je lui est dit bah oui jetait sur mon téléphone et je me suis endormie mais tu tetait retourner pour dormir donc voila… il ma insulter de menteuse de vicieuse de manipulatrice avec les gens de mon entourage de sans coeur que je servais a rien quil ne pouvais plus me voir tout sa ma blaisser énormément, je ne pouvais meme pas me defendre verbalement il ne me laisser pas le droit a la parole et tout sa je le vie tres souvent depuis 6ans jai besoin daide je naurai pas mon enfant que Dieu me pardonne mais je serais partie loin d’ici et retracer ma vie .. je ne sais pas si c moi le prblm ou lui je vs avoue que je ne sais plus quoi dire ni quoi faire je suis arriver au point de lui donner raison et je suis déçu de la femme que je suis ojd car tout ces reproche jy crois et je me dit quil a raison

      • Mélissa dit :

        Bonjour! Je viens de lire votre commentaire. Je sais qu’on est déjà quelques mois plus tard, mais comme personne ne vous avait répondu, j’ai pensé que c’était mieux que rien et que vous étiez peut-être encore mélangée dans cette situation. Vous décrivez des comportements de votre conjoint qui doivent vous faire beaucoup de peine et vous rendre bien malheureuse. Vous n’êtes pas la seule dans votre situation, et il existe beaucoup de ressources pour vous aider, peu importe ce que vous souhaitez. J’aimerais également que vous sachiez que pour votre fils, être dans un climat de contrôle à la maison ou d’instabilité émotive avec son papa pourrait avoir des répercussions sur son bien-être à long-terme, sur ses relations avec les autres, sur son comportement à l’école, etc. Il est par contre chanceux d’avoir sa maman qui lui offre de la chaleur et du réconfort.

        Si vous aimeriez simplement être écoutée sans jugement, ou encore conseillée sur les possibilités qui s’offrent à vous, vous pouvez téléphoner à SOS violence conjugale au 1 800 363-9010. J’avoue que le mot est gros, puisque vous ne considérez peut-être pas être victime de violence conjugale, mais cet organisme pourrait vraiment vous aider à vous démêler dans votre situation, à vous renseigner sur la violence psychologique et ses conséquences sur ceux qui en sont victimes.

        C’est un service d’écoute téléphonique, et ils peuvent vous renseigner sur les services d’aides que vous pourriez décider d’utiliser si vous le souhaitez.

        N’oubliez jamais que vous méritez d’être heureuse, et que vous êtes la seule personne au monde qui puisse avoir le contrôle sur votre vie 🙂

      • Danielle Rousseau dit :

        C sûr qui fait le sourd oreille, mais pour le bien de tes enfants ne reste pas dans une telle situation tu pourrais bien le regretter plus tard tes enfants auront une colère enfoui au fond d’eux qui pourrait se manifester de plusieurs manière à l’âge adulte

      • Lola dit :

        Relation de 7 ans et fille de 2ans ils y a quelques mois j’ai quittée. Je me sens tellement bien. Il avait beaucoup le contrôle. Depuis ce temps.. Une famille présente des amies qui me donne de leur temps et une rencontre avec un homme qui.. Wow !! C’est pas facile je te comprends, mais c’est à toi de voir si tu veux vivre ca le reste de tes jours! Ca ma pris 1 an 1/2 mais au moins , Je l’ai fait et aujourd’hui mon entourage me regarde en me disant que j’ai des étoiles dans les yeux. Je consulte aussi, ca m’aide beaucoup. Bon courage xx

      • Louise dit :

        Bonjour Roxy,
        J’ai vécu 13 ans avec un homme qui m’a fait vivre une grande violence psychologique, qui ressemble en partie à ce que vous décrivez. Je ne suis plus avec lui depuis un an et je remercie le ciel tous les jours de m’en être sauvée. Ce n’est pas facile encore aujourd’hui et j’ai fait appel à une psychologue qui m’a aidé à reconnaître que j’étais une victime et à cesser d’avoir honte. Je vous exhorte à mettre fin à cette relation qui ne s’améliorera jamais et dont les conséquences sont énormes : perte d’estime de soi, stress, idées suicidaires, sentiment de perte de contrôle de sa vie. La vie est trop belle et trop courte pour souffrir de dénigrement…..

        • Duchesneau dit :

          Je ne sais pas si je vis de la violence psychologique, des fois je me demande si c’est moi ou mon conjoint qui rend la relation toxique. Il y a des chicane qui éclatent pour un rien, et ça me prend plusieurs jours à comprendre l’escalade. Hier, je me suis rendu compte en faisant nos commissions qu’il était tjrs de bonhunr humeur avec les étrangers, qu’il souriait quand un amie ou ami lui envoyait un texto, qu’il est tjrs heureux de parler et voir sa mère, qu’il parle à mon chien comme si c’etait Un prince, mais que lorsqu’il s’adresse à moi, il est bête comme ses deux pieds. Je conduisais et il m’a faite une remarque de marde car j’avais été me retourner un peu trop loin dans le stationnement à son goût. Je suis devenu en colère et tout ce qu’il trouve à me dire depuis hier que c’est moi qui est pas du monde. Il m’a même dit que je suis jalouse, que j’aIme pas ses parents et que je les voudraient morts. Ma relation est tendu avec ses parents car il se réfugie et raconte tout à ses parents. Sa mère me trouve agressive. Il parle à sa mère à tous les jours et il l’a voit 1-3 fois par semaine. Là il me boude depuis hier, car j’ai levé le ton en lui disant que c’était pas grave que j’aille été plus loin de 8 chars plutôt que 3, qu’on était pas pressé et qu’il fallait qu’il choisisse ses batailles. Moi, je cherche à corriger tout ça. Pour lui j’ai peter ma coche car j’étais Jalouse ou dans mes règles… c’est vrai que des jours je laisse passer souvent ses remarques. Quand je lui dit que quelques chose fait pas mon affaire, c’est moi qui est pas dans mon assiette. Je suis ouverte à votre analyse, à mon avantage ou non. Merci

      • Geneviève Gauthier dit :

        Partez en courant Madame !!! Il ne changera jamais.

      • Niki dit :

        Et bien, si je peux me permettre, tu es devant rien dans ton couple, alors, tu as ta réponse…

      • Yzabelle dit :

        Bonjour roxy ….j’ai vécu ce genre d’histoires plusieurs fois et j’ai 5 enfants …le meilleur des conseils que je.peux te donner ….sors de sa vie avec les enfants le plus tôt seras le.mieux ….Je suis une.fille franche et je dis les choses tels qu’ils sont….n’hésite pas à partir…oui on se sent seule …Je suis d’accord…mais si comme moi tu as une famille en or,et des amis prêts à t’aider tu ne seras pas seule longtemps …mais surtout et avant tout pense à tes enfants …ce n’est pas favorable pour leurs bien autant psychologiquement que moralement ça risque de les brisé a vie …..ils sont encore jeune c’est le temps avant qu’ils soient trop tard …bonne chance

      • Marie-Sofie dit :

        Ma chère Roxy , tu vis présentement avec une personne toxique. La violence psychologique es celle que tu vie au quotidien. Ton conjoint sait très bien que tu es malheureuse mais exploite le fait que tu es vulnérable peut-être a cette période de ta vie… Je sais combien tout ça est difficile car je vie exactement la même chose que toi… Même si je te dis que tu mérite mieux, le fait de quitter son conjoint est beaucoup difficile qu’on pourrait le croire… Si tu as de la famille ou des amies proches essaie de les privilégiés car elles pourront peut-être t’aider à y voir plus clair…

      • H dit :

        Casse toi, en plus tu es consciente de tout ça, trouve des aides, va dans une association, parle en à quelqu’un de proche de toi. Si tu n’as personne, parle en à un/une collègue proche de toi. Les enfants c’est une raison de plus pour partir, tu trouveras toujours quelqu’un qui t’aidera. Si tu ne travailles pas, tu as le 3919, dès que tu as un moment de libre va chercher de l’aide, ça va être dure mais jamais tu ne le regrettera, il faut que tu enclenches le pas, sors de là maintenant, il n’est jamais trop tard. Tu peux y arriver, lui est une merde et tu le sais, alors laisse le sur le trottoir, et toi sauves toi.

      • roxy dit :

        Je l’ai quitté avril 2017

      • Lize dit :

        Bonjour je vis le même cas que vous c fatiguant et autour personne pour vous aidez

      • Marie ève dit :

        Je vien de lire ton histoire elle est dater de 2017 et on s’en vas en 2022 j’espère pouvoir t’aider moi je suis avec depuis 3 ans maintenant je vie dans mon appartements. Et tout ce que tu as écrie de ton histoire c’est semblable a la mienne la seul chose c’est qu’il n’est pas le père de mes enfants merci seigneur !!! Mais ma fait enlever mon stirilet en me disant qu’il voulais me féconder un enfant les mois on passer et il as fini par me dire c’est pas parce que je voulais te féconder un enfant cest que je veut pas taille te faire fourer ailleur sort de cette relation toxique si tu en n’est pas sortie depuis il ne fait pas mal physiquement a mes enfants mes je peut te dire que mon fils est un petit garçon très réserver et timide et j’ai déjà dit a mon fils avant de rencontrer cette homme que si yavais quelque qui etzid trop près de lui qui lui fesais peur ou qui lintimidais qu’il avais peur de sa sécurité de le frapper entre les 2 yeux ben imagine toi donc qu’un jour on c’est chicaner il s’en n’ai prie a mon fils après que mon fils l’ai frapper moi j’étais dans la cuisine il vien me voir et me dit ton fils ma frapper au visage alors je par de la cuisine et je vais au salon mon fils pleur en sanglot j’y demande que c’est til passer!? Il pleure tellement qu’il as de la difficulté a parler je lui dit dit moi ce qui c’est passer mon homme c’est toi que maman vas croire personne d’autre!!! Il m’a dit il c’est avancer trop près de moi et j’ai eu peur je l’ai frapper entre les yeux je regarde l’homme avec qui j’étais il ma dit j’étais pas près de lui je lui répond t’étais pas près de lui mais il as réussi a frapper entre les 2 yeux tu voie ben tu tien pas debout sque tu mdit !!! Après linsident j’ai dit a mon fils si cela se reproduit et qu’il te fait peur et s’avance a 2 pouce de ta face cassé s’y le nez pis manque l’ai pas dans ton histoire tu dit qu’il ne te touche plus tu lui parle et fait comme si il n’entend pas il fessais pareil moi aussi ne lui apporte plus d’attention ni d’importance il vas voir qu’il n’est plus king de la situation montre lui tu as confiance en toi

      • Marie dit :

        Bonjour je ne sais pas si vous me lirez mais je suis dans la même situation un homme fourbes pervers manipulateurs qui ne s’est jamais excusé a vomir et devant les gens il prend un air et tempérament de gentil les gens ont du mal à croire qd j’explique c’est la le plus difficile alors qu’il est colérique s’énerve pour tout et fait l’autruche pour tout car pour lui tout va bien il s’est vite engagé dans la relation . Aujourd’hui j’ai pris du recul je fais chambre à part et qd il est méchant je lui dit ce que je pense car j’ai longtemps supporté

    • Christine dit :

      Humiliation, honte, découragement… surtout blesser au plus profond de mon coeur, de mon corps… de mon âme… Après une relation de 8 ans avec un homme manipulateur et narcissique… voilà ou j’en suis rendue… J’ai eu deux beaux enfants avec cet homme… aujourd’hui, ils sont agés de 6 et 5 ans. Moi, j’en ai 50… Lui, il a 10 ans plus jeune que moi. Par amour pour lui, j’ai quitter mon mari et mes deux enfants alors agés de 15 et 17 ans. Cela faisait 23 ans que j’étais mariée. Mon mariage battait de l’aile et Monsieur X travaillait avec moi depuis trois ans. Il a su quoi dire et faire pour me convaincre qu’avec lui je serais enfin heureuse et prendre soin de moi. Il m’a fait quitter ma région… je suis partie à 160 km de mes enfants. Par la suite il m’a convaincu d’avoir des enfants avec lui… a 43 et 44 ans je donnais naissance à ces deux anges. Énorme erreur de ma part. Il a reussi à me faire sentir une moins que rien, il m’a expulse de notre maison pour faire entrer sa nouvelle. Il me savait seule… J’etais dépassée de travailler 50 heures semaines, m’occuper de mes petits une semaine sur deux … je devais les lever à 5 am pour revenir a 18 hrs. Ce n’est pas une vie pour deux petits loups… donc, je lui ai laissé la garde exclusive après un an … Je n’étais plus capable et lui il le savait … après la naissance de mon garçon j’ai du subir trois opérations… et je ne prenais pas le temps de récupérer …que je devais travailler pour faire vivre la marmaille et payer les comptes… lui son argent était pour sa drogue et sa boisson.
      En gros , j’ai tout perdu travail, santé, enfants… et moi, je me sens comme la mere la plus indigne de ne pas m’avoir plus battue pour mes enfants. Je suis en cours contre lui. J’ai mes droits de visites aux deux semaines mais il refuse de me laisser les enfants sous n’importe quel excuses. voilà six semaines que je ne voient pas mes enfants… voilà deux semaines que j’ai finalement admis
      j’étais une victime de violence conjugale… Il n’y a pas d’âge, il n’y a pas d’affiche de mise en garde… ça arrive…ça te démolie… ça t’arrache toute dignité… ça t’enlève ta chair… aujourd’hui, je dois me reconstruire pour aller chercher ce qui me revient de droit mes enfants… Merci au CLSC et la maison la mitan de m’aider à me retrouver … je vous encourage et vous entour de tendresse chaque personne qui vis la même chose ou même une infime parti …

      • L'Écorchée dit :

        Je me sens aussi tellement seule dans ma situation. J’ai également un enfant avec l’homme qui me détruit petit à petit chaque jour. Depuis que ma fille est née, les insultes sont de plus en plus fréquentes et sans remords. Cela me blesse mais ce qui me fait le plus mal c’est de voir que ma fille est témoin de ces scènes et qu’elle pleure lorsque son malade mental de père crie trop fort après moi. J’ai peur qu’il me l’enlève si je pars car je n’ai pas beaucoup et lui mais je ne veux pas qu’il st la garde exclusive car je sais qu’elle sera pas heureuse avec lui il ne prendre pas en compte ses besoins et moi ça me rendrait folle de la perdre. Je ne sais tellement plus quoi penser. Je ne suis qu’une ombre qui survit pour prendre soin de son enfant…

        • Hunter_of_assholes dit :

          Un conseil: tenir un carnet secret bien caché et y inscrire TOUT evenement à lintérieur ( violences, ce que lenfant est temoin, privations de tte sorte comme financiere et sociales, etc.. Avec dates et heures et si presence de témoins. Arriver devant un juge avec un tel calpin vous assure la garde je vs le dit! Je lai vécu.

          • Audrey dit :

            Salut , moi J’ai deux enfants dont une de 5ans,Elle a dit à une éducatrice à la garderie que Papa fesait mal à maman.Une intervenante m’a rencontrer me disant que je peut recevoir de l’aide sur le moment je ne comprenait pas car il était pas violent physiquement envers moi mais pour lui je n’étais pas une vrai femme car je ne ferait pas tout le ménage de la maison ensuite je me suis blesser en pratiquant de escalade il a dit que la blessure était de ma faute il m’a laisser ramper dans les marche alors que j’avait une entorse et deux déchirure majeure dans le genou ! Il joue au jeux vidéo et j’ai rarement le droit d’écouter la tele tranquille dans le salon quand lui décide qu’il veut jouer.Se qui m’a allumer sur son comportement est se qui est arriver se soir ma fille écoutais tranquillement des émission pour enfants quand il lui a fermer ces émission pour jouer à son jeux quand je lui est dit que son comportement étais inacceptable il a tout de suite été très colérique et ma envoyer chier alors J’ai sur que mes enfants étais en danger et moi aussi.Je vais faire la liste de tout les comportement car cela est dangereux pour nous!

      • Déferlante dit :

        Mon dieu! Quelle histoire…Je vous admire beaucoup.. Je vous souhaite de trouver la paix et d’être heureuse enfin! On le mérite toutes xxx

      • Cloe dit :

        Bonjour

        Je suis en couple avec Mr nous avons une fille ensemble de 8 ans , j’ai rencontré Mr lorsque j’avais 18 ans lui en avait 24 , je vivait chez ma mère je l’ai rencontré grâce à des copine que nous avions en communs , je suis très vite tombé amoureuse au bout de quelque moi seulement , il me présente à sa mère lui dit que je suis sa femme qu’il veut se marier me dit qu’il veut faire sa vie avec moi et me faire des enfants , j’étais jeune et naïve ma mère travaillait beaucoup et mon père absent je pensais qu’il serait l’épaule sur laquelle je pourais m’appuyer , à cette époque il fumait et buvait déjà , mais je n’avait compris qu’il avait un réel problème avec l’alcool , je suis tombe plusieurs fois enceinte et fait des fausses couches , lorsque cela est arrivé il était tellement déçu, lors de l’une des grossesse , première gifle est arrivée parce que j’ai osé lui répondre après qu’il m’ai insulté ( était alcoolisé ) en lui jetant son pack de bière par terre il m’a mis une baffe et m’a mis à terre je l’ai vu arrive me sauté dessus pour me mettre des coups de pieds mais des jeunes dans la rue l’ont vu l’ont retenu avant , des serveurs es d’un barre mon ramasse , il m’attendait en pleurant , s’est excusé en larmes du coup je suis revenu .. Brf tous a commencé la , de mes 18ans à mes 21 ans je suis rester avec lui , à 21 ans je suis tombé enceinte grossesse arrive a therme je vivais encore chez ma mère , ma mère m’a mit dehors mon père m’a héberger dans le sud ( je suis de Paris ) , j’ai eu mon logement dans le sud J’étais encore en contact avec Monsieur , il n’est jamais venu à mon accouchement, mais bien après est venu nous rendre visite les fins de moi et début de moi lorsque j’ai du partir pour être recueilli par mon père parce que j’étais à la rue , Mr m’a accusé lui avoir volé sa fille alors que je n’avais même pas encore accouché , il venaie nous rentre visite bien après dans le sud il n’a jamais rien fait pour moi m’a garder la petite 2 ou 3 fois lorsque je passait mon permis de conduire , code déjà obtenu sur Paris juste avant ma grossesse et ce permet encore à ce jour de me dire que c’est grâce à lui que j’ai eu mon permis de conduire , il venait les fin de mois et repartais l’es début de moi sans participé à aucun frais ne m’a jamais fêté mes anniversaires nous n’avons jamais était cinéma au restaurant ensemble cela depuis toujours mais je ne sais pour quelle raison je restais et puis je suis partie du Sud pour retourner sur Paris sans l’avertir j’ai disparu parce que trop de violence et en mûrissant je voyais bien que cela n’étais pas une relation normal , pendant 4 ans je suis partie pour me reconstruire , reprendre mes études m’occuper de ma fille , je n’ai jamais réussi à refaire ma vie je pensais à lui sans cesse et sa famille … et j’ai renouer en novembre 2020 pour les 7 ans de sa fille qui demande après lui, je me sentais prête psychologiquement, pensant être détaché je l’ai revu et il était en difficulté pour se loger , étant héberger , il m’a demandé de venir à la maison il était beaucoup amaigris et j’ai eu de la peine j’ai accepter , je lui ai refait un CV l’ai réinscrit sur pôle emploi, lui ai fait ces papier assurance maladie , racheter des habits .. Brf , j’avais évoluer , je suis devenu gestionnaire d’immeuble lui n’avait pas de travaille et je voyais bien sa jalousie Brf violence psychologique violence physique de retour , il avait besoins d’argent me menacer me cogner pour que je luis en donne , il touche 564€ par moi de RSA nourrit loger et blanchir mais cela ne couvrait pas ces frais de sortie, j’ai acheter un chien à ma fille qu’il a « perdu «  2 jours après son arrivé ( je pense plutôt qu’il l’a vendu ) il fallait que je lui donne des sous alors qu’il ne participe toujours pas à aucun frais ces phrases sont : c’est moi le boss tu est une merde , sale française de merde ( lui est algériens / marocains ) , sale victime il me dénigre devant ma fille , t’est pas fertile ta bouffe c’est de la merde , t’est une merde , c’est grâce à moi si tu a eu ton permis c’est moi qui t’est élevé , notre fille marche grâce à moi ( absent) beaucoup de jalousie parce que je m’en suis bien sortie , mythomanie, vol rabaissement . Je suis partie en vaccances en Août sans lui chez de la famille à moi , lui ai laisser clée de l’appartement, argent , course dans frigo , pris un abonnement téléphonique car en recherche d’emploi à cette époque et pour continuer à échanger car pas de forfait deux jours après mon départ me dit qu’il est malheureux et à besoin de voir des putes .. bref les vaccances de l’horreur , il m’a fait payer le fait d’être partie sans lui, tous es toujours de la faute des autres , qu’on est jaloux de lui qu’on veut pas qu’il s’en sortent alors qu’ils fous rien de ces journée vit au crochet des autres . Taxes son entourage et sa famille , sa famille ne veut plus de lui , mais toujours après ces excès de colère il s’excuse me dir qu’il m’aime , je l’ai mis plusieurs fois à la rue et l’est récupérer je l’ai même menacé avec avec une arme à feu a balle à air comprimé acheter dans une boutique de défense ( légal ) depuis ce jour il est revenu est à changer totalement , il a eu une période où il ne désire plus avoir de rapport ne fesait même plus attention à moi ( après tous cela le but était qu’il parte : emploi et logement nous étions mis d’accord ) il s’est beaucoup calmé je ne sais pas ce que cela cache je suis toujours méfiante car pour moi il ne m’a jamais respecté et je pense que cela n’arrivera jamais , à ce jour il a trouvé un emploi depuis 1 semaine , rentre tôt , a énormément diminuer l’alcool ne pete plus les plombs n’est plus violent .. mais est toujours mauvais par moment dans ces paroles auparavant je constater qu’il regardait beaucoup de film erotique de site de rencontres sur son téléphones , ce qui n’est plus le cas car je l’ai tellement gonflé avec ça ce que je ne comprenais pas Brf à ce jour on peut dire qu’il se tient à carreaux car je pense qu’il a peur de se retrouver de nouveaux dehors mais nous ne partageons rien ensemble il mange , dors , réclame des rapports sexuells , toujours pareils ne m’appelle jamais lorsqu’il est en extérieur , ne me raconte pas ces journée , il sort se balader sur Paris , plusieurs week-ends nous avons accueilli ces nièces à la maison car j’entretiens de bon lien avec sa famille et lui aucun , il me reproche de vouloir profiter de sa famille , j ai toujours eu de l’espoir car je me disait qu’il changerais un jour mais ça n’a jamais était le cas , il m’a poussé à boire à fumé , je ne comprend pas ce revirement de comportement, je ne sais pas ce qu’il prépare il cherche même un deuxième travaille étant à mis temps je ne sais plus si c’est moi qui suit folle ou c’est lui qui est bien le méchant dans l’histoire , il m’a souvent dit que personne ne voudrait de moi que je suis une merde un caca une diarrhée, qu’il me laisserait toutes seules alors que lui ne m’a jamais rien apporter de bien ni rien du tous depuis que je suis jeune je l’ai toujours dépanner financièrement, je ne sais plus qui a tord ou qui a raison tellement il est calme maintenant , je ne suis pas heureuse je vois bien que même si la situation est calme cela n’est pas une relation normale que quelque chose cloque aujourd’hui j’ai la possibilité de me faire muter par mon emploi ce que je vais faire je vais disparaître pour ne plus jamais revenir cette fois , étant e. Contacte avec sa famille qui ne veut également plus de lui je maintiendrai des liens mais plus avec lui

        Je pense qu’il prépare son départs car je me laisse plus faire , je pense qu’il fait semblant par peur d’être jeté dehors et je pense qu’il refera sa vie avec soit une femme qu’il respecte cette fois ci ou pareil que moi je ne sais pas … ( je lui ai déjà proposé de continuer à l’héberger malgré que notre relation soit terminé le temps qu’il s’en sorte il ne veut pas ça phrase c’est fermé t’a gueule je t’aime tu est à moi
        Courage à vous
        Ce monde est déjà tellement dure pour qu’on se laisse en prendre plein la gueule et oui je suis restais trop longtemps et je suis revenus je me sens fautive pour ma fille et regrette énormément la vie que je luis ai fait vivre je lui parle beaucoup lui explique et pareil que vous m’a fille joue avec son père et un coup elle le déteste il l’a même retourner contre moi par moment ma fille ne me respectait plus je suis perdu mais je compte bien partir à fin de reprendre en main tous ça même si je comprend la position de ma fille qui doit être perdu cela me déchire
        P.S il m’a toujours dit jtm / jtm fort et a beaucoup fait payer à sa famille le faite que je sois partie durant ces 4 ans alors qu’il n’ont rien à voir là dedans et son frère m’a raconté récemment qu’il venait souvent alcoolisé durant les 4 ans où je n’étais plus présente pour pleurer et dire que je lui manquait moi et notre fille
        Allez comprendre pourquoi il me tue a petit feu
        Mais tous cela est terminé je n’ai plus confiance le voir rire me dégoûte le voir se vêtir le voir prendre soin de lui le voir s’en sortir tous me dégoûte car j’ai toujours rêvé qu’on puisent fondé un foyer un ensemble et avancer ensemble et je pense qu’il n’a jamais vraiment voulu de moi et à juste profiter de ma personne
        La seule chose qui me maintient c’est ma fille
        Je souffre

    • Bgso dit :

      Très intéressant ça correspondrait presque à la relation que je vis depuis presque 20 ans . Exceptée tout au moins la première année ou j ai cru que je vivrais un compte de fée, et le temps de m’y attacher où j’ai sans doute mélangé passion et amour le temps de s’y attacher , j’ai connu toutes les phases jusqu’à une séparation mais on a cru qu’on ne pourrait pas vivre l’un sans l’autre j’ai vécu des souffrances morales et physiques soi disant par accident !dont je n ose pas raconter à des inconnus aujourd’hui je suis atteinte d une maladie neurologique qui ne l’handicape pas vraiment car j’étais une belle femme et je le suis restée seulement à présent mon neurologue le recommande de vivre dans la plus grande sereinite , or ce n est pas le cas pourtant il s’était calmé j ai cru que l’annonce de ma pathologie allait le rendre plus compréhensif maïs aujourd’hui si ça continue comme il va m’enterrer vivante alors la question que tout le monde doit se poser après lecture de ce résumé mal écrit car je me surprend moi même à vous confier tout cela c’est : »pourquoi est elle restée « d’une part parce que j’avais déjà divorcée une fois que je ne voulais pas perturber mes enfants que j’adore à qui j’ai beaucoup donné parce que je suis maternelle avant d’être femme ou plus justement les deux et qu’après cela je crois que je suis restée pour lui que je considérais comme malade et que je ne voulait pas abandonner car il le disait toujours il n y a que toi qui compte et mes enfants je suis devenue son oxygène…. Je me posé aujourd’hui de véritables questions j’ai failli franchi le pas de la séparation j avais consulté un avocat avant de tomber malade ´ ,et puis une fois encore je me suis laissée attendrir par le « Dr Jeckyl « que mon époux (très instruit et intelligent est) quand il n est pas Mr Hyde !! Que faire d’un mari que je
      Ne sais plus comment qualifier et qui me fait pour ainsi dire du chantage car il gagne comme il dit « dU pognon et que c’est grace à lui que je vis bien je considère cela comme une menace

  2. charlotte dit :

    tous les signes étaient là .. à la première crise au mois de novembre 2011, je me suis posée la question si j’arrêtais la relation sur le champs, il ne s’est pas excusé jamais en 17 mois. il m’a demandé de partir de sa maison ce matin.. là ou je vivais depuis 1 an, sa dernière crise était terrible, quand quelques jours plus tard je suis « redevenue » moi même, nous en avons parlé. quand je lui ai demandé si savait ce que ça me faisait, il m’a répondu  » non toi tu vois pas ce que ça me fait » j’ai de la peine mais je sais qu’il a fait la bonne chose, depuis 4 semaines ça devenait pire ; il a arrêté de fumer et prend du champix … son caractère a vraiment explosé . sa mère à qui j’ai parlé ce matin pour la prévenir, pour m’assurer que quelqu’un l’aiderait avec ses enfants s’en doutait mais pas autant, elle m’a dit que j’aurais dû lui en parler, qu’elle savait qui était comme ça, mais pas autant.. elle prendra soin de lui et des enfants… elle m’a fait promettre de ne pas y retourner tant qu’il n’aura pas fait de thérapie.. il avait un rendez-vous chez vous en août mais n’a pu se rendre faute de voiture.il avait une vraie raison j’en conviens mais il aurait pû y retourner le numéro et le nom de l’intervenant est encore inscrit tel qu’il l’a fait en août dernier…. pour Noël je lui avais demandé comme cadeau qu’il aille vous rencontrer, j’ai eu un superbe pendentif…. il habite en face de chez moi, je vais le voir matin et soir tout le temps et juste d’y penser ça me fait mal je l’aime ! suis-je dépendante ? je ne sais pas ? vais -je retourner avec lui s’il va en thérapie ? je ne sais pas, je crois que j’aurais trop peur…

    • admin dit :

      Vous expliquez bien toute l’ambivalence de la violence conjugale. Je l’aime mais…J’ai peur…La difficulté pour cet homme d’aller chercher de l’aide pour s’en sortir, de la déresponsabilisation de ses comportements. Oui la violence conjugale ce n’est pas simple. Accroc vous conseil d’aller chercher de l’aide pour bien évaluer vos besoins et votre situation.

    • Rose Marie dit :

      waw c’est la meme chose que `j’endure depuis 2011, il me traite de toute sorte de choses , que je suis qu’un mien que rien ,que je sent mauvaise ,je me lave pas ,que je couche avec mon fils ‘ainé, que je suis qu’une parasite ,une profiteuse, une salope et …………

  3. nicole dit :

    28 ans en couple…montagne russe….parfois il pete les plombs…pour des petites choses….je suis en médiation….j’ai encore des doutes sur ma décision pourtant il ma tromper et manquer de respect avec des mots innacceptables…j’en ai mal au ventre..me dit que je le laisse tomber….c’est dont bien dur!!!!!!!!!!

    • Manon dit :

      Je peux te dire sauve toi tu ne pourras jamais le changer j’ai vecu 26 ans avec un manipulateur j’en suis sorti depuis deux ans et maintenant je suis libre calme il ne faut pas lâcher moi il n’a jamais voulu me marier il a tous garder à son nom je suis parti avec mes deux enfants et mes valise mais je ne regrette rien . Manon

    • Genevieve dit :

      Wow, Nicole je vis là même situation on aurait dit mon histoire , une parties du moins sauf que nous sa aurait fait 10 ans. il m’a tromper tout lui est permis mais moi si j’ose faire la même chose que lui …..oh l’ à ce n’est pas pareille !!!il me traite de nom tellement dégradant que je. Vien. Me demander s’il m’a déjà aimer….. Comment peux til etre aussi méchant avec la personne qu’il dit aimer ???? Mes enfants commence à avoir peur cest pourquoi j’essaie d agire ! J’Ai passer pardessus mes valeurs par amour espérant qu’il change ( .a l’instant je reçois un texto ……je pleure toute les nuits sans toi !! Je t’ai toujours aimer …..) je flanche à chaque fois qu’il essaie de faire Pitié ! Il faut pas !!!

    • Linda dit :

      Je te comprends Nicole, je vis la même situation. En couple avec lui depuis 30 ans, beaucoup d’amour et aussi beaucoup de non dits en début de relation. On s’aimaient, on étaient heureux, que demander de plus ? J’ai carrément fusionner avec lui, je vivais dans l’ombre de moi-même. Je comprends aujourd’hui que j’étais dépendante affective. Je l’aimais, donc je faisais passer ses besoins avant les miens. Tout allait bien et je vivais bien de cette façon là. Puis peu à peu je trouvais que notre couple était tombé dans une routine un peu plate et j’essayais de lui en parler, mais ça virait toujours à la querelle. Puis à 40 ans, suite au décès de mon père, une prise de conscience se fait et je consulter pour me retrouver moi et c’est à partir de ce moment que tout a chamboulé. Il comprenait que je change et disait je comprends que c’est bien pour toi, mais on se querellait toujours pareil, moi qui voulait juste discuter et prendre des dispositions avec lui pour trouver un équilibre entre ses besoins et les miens. Il a consulté lui aussi. Nous sommes séparés depuis 3 ans, mais nous nous revoyons. L’amour étant toujours présent, on essaie de réparer les pots cassés ou réécrire une nouvelle histoire, or voilà, au niveau psychologique, il est de vrais montagnes russes, une semaine il m’aime, on rit, tout va bien et la semaine d’après, il est tanné, rien n’avance et veut partir. Lorsque je lui dit que si tout stagne, c’est qu’il n’a qu’un pas à faire pour revenir à la maison et il ne le fait pas et pourtant il dit le désirer ! ! !….En fin de semaine nous avons eu une discussion orageuse, il n’était pas très respectueux, criant après moi et m’accusant de lui avoir dit des choses que je n’aurais pas dit à un ennemi, vous comprenez…comme s’il déchargeait sa responsabilité sur moi….depuis je pense comme vous, partir ou rester ! ! ! !

  4. Jean Philippe dit :

    Merci pour votre article réaliste. Je m’en sers comme exemple pour que les gens puissent réaliser qu’ils font partie d’une relation qui est à tendance violente. Ce qui en ressort le plus c’est que les victimes se sentent coupables de dénoncer, se protéger et d’exiger que leur conjoint fasse les pas nécessaires pour se faire traiter rapidement. Vous contribuez par votre publication, à ce que je réussisse à aider encore plus de gens.

    • Ann Bouchard dit :

      Je viens de lire votre petit article sur les signes avant-coureurs de la violence
      psychologique, c’est d’une telle précision!!! je suis très surprise, car c’est
      presque en tout point le comportement de mon conjoint ( alcool et marijuana
      compris ).
      Cela fait presque 5 ans que je suis en relation avec lui, et j’ai beaucoup de difficulté à me décider de rompre. Nous sommes très différents un de l’autre,
      je ne consomme pas de drogue, ni alcool, et j’ ai toujours été très tolérante.

      Depuis quelques temps, je pose des limites et je ne tolère plus autant.
      Mon nouveau comportement aggrave son agressivité latente, et quand
      il a vraiment peur de me perdre il redevient gentil et plus doux.

      Merci de me lire, et je travail fort pour passer à l’action de le quitter.
      Ann

    • roxy dit :

      Salut c’est Roxy je l’ai quitté en avril 2017 bravo vouyetes capable

  5. Nath.alex123@hotmail.com dit :

    J’ai vécu 11 ans avec un homme manipulateur. Je suis sortis de la relation depuis 10 mois Grace à l’aide d’intervenantes en violence conjugale, maison d’hébergement et avocate. C’est un processus long et douloureux car pendant qu’on es dans la relation on es constamment manipulé qui fait en sorte que nous restons croyant devenir folle et n’ayant plus de force pour se battre. Et monsieur vie dans un cycle qui fait que ses comportements peuvent parfois disparaître mais ça revient toujours. Pour les femmes comme moi qui sont restes trop longtemps par peur des représailles, peur de manquer d’argent, peur d’être seule, peur de ne pas être assez fortes, peur de lui…. J’ai réussi et aujourd’hui je rentre à la maison et c’est calme. Je fais ce que je veux quand je veux, je vois qui je veut, mange quand je veux, j’apprécie ma paix. Je m’occupe de ma fille et moi pour reconstruire . Mon ex est encore dans ma vie car on a une fille ensemble mais sait à qui il a affaire . Après sa dernière crise je suis partie en maison d’hébergement avec ma fille il a été expulsé de la maison par la court, a eu des visites supervisés. Étant une personne qui aime bien paraître au yeux des autres disons qu’il ne veut pas se faire découvrir donc il se tient tranquille. J’ai perdu beaucoup de gens car étant un homme extrêmement gentil en société personne n’a plus croire que c’était si grave. Mais j’ai jamais regretté car j’ai fait ce qu’il y a de mieux pour ma fille et moi. Elle n’a plus mal au ventre, je ne suis plus sur la défensive, on fait ce qu’on veut. Et surtout j’ai appris grâce à beaucoup d’aide que j’en vallait la peine et de m’écouter et de me faire passer en premier

  6. Anonyme dit :

    Oh my. Quelle réalisation ce soir. Cette lecture est une bénédiction! Quelques mois seulement dans cette relation a montagnes russes, je reste avec des séquelles importantes. Les derniers mots qu’il a prononcés étaient: moi je m’aime. Toi, tu n’a aucune estime de toi. J’ai bues ses paroles pendant tous ces mois, cru que c’était moi qui était folle, que je n’étais pas vraie, pas présente, pas engagée. Il me magasinait une maladie mentale, utilisait mes confidences et fragilités contre moi, se moquait de mes tristesses… Je portais tous les torts, je me mettais la tête dans le sable. Je sortais d’une longue relation et lui demandais constamment patience et douceur. Du temps. De la légèreté. Mais lui était tellement pressé. À la fin, je faisais des crises de panique. J’ai beaucoup perdu dans cette aventure. Le pire, c’est que j’étais convaincue que je l’aimais. Je crois au final que j’ai fait la plus belle preuve que je m’estime en le quittant, malgré la rage, les accusation et le manque de responsabilisation de sa part. J’ai été douce jusqu’à mon dernier mot et j’en suis fière. Il a été hargneux jusqu’au dernier mot et je l’en remercie. Plus facile de me détacher maintenant. Lire ceci me fait un bien fou, puisqu’il a plusieurs traits de votre liste. Je me sens soudainement moins seule, plus forte. Un million de mercis!

    • Luna dit :

      Je sors aussi d’une relation comme la vôtre mais qui heureusement n’a pas duré très longtemps. Mais j’ai de la misère à me relever, tant je suis blessée. Ceci dit, j’aimerais bien en parler en privé avec vous…

      • Anonyme dit :

        Bonjour Luna!

        Je vous comprend d’être blessée. C’est difficile et long de remettre toutes les petites impressions dans les bonnes cases, et de compartimenter intelligemment ce qui ne l’a pas été. Prenez votre temps, faites vous confiance. Pour moi la solitude que je craignais tant s’est révélée une véritable bénédiction. En réalisant que je peux prendre soin de moi, je ressens moins la dépendance affective qui caractérise les femmes qui, comme nous, tombent aux bras de ces hommes.

        Je ne suis pas certaine d’être encore bien outillée pour vous venir en aide, mais je peux vous donner espoir en vous disant que vous n’êtes pas seule, et que croyez-moi si moi j’y arrive, vous pouvez aussi le faire!

        La meilleure des chance Luna, et courage!

      • Mia T dit :

        Pouvez-vous prendre soins de votre fille seule? Si vous partez, vous aurez au moins 50% des chances de faire d’elle quelqu’un de fort qui n’acceptera jamais un homme comme son père dans sa vie. Un jour à la fois vous pouvez trouver le courage de devenir une autre femme. Une femme dont vous serez fière. Ce sera difficile et rare sont les personnes qui vont vous aidez. Celles qui le feront deviendront vos ami(e)s pour la vie. Votre nouvelle famille. Sortez de l’ombre. Vous avez juste une vie.

    • Kelly dit :

      Il passe de tout à rien …. Il me promet la lune et me rabaisse au plus haut point j’ai vécu exactement les mêmes chose sauf que je suis encore dans cette relation je me demande pourquoi son ex femme et lui son rester ensemble je me demande ce que ça cache

  7. Annick dit :

    Ça fait presque 3 ans que je me vois dépérir petit à petit. Je crois que je présente quelques symptômes de dépression. J’ai une entreprise à gérer et j’en suis de moins en moins capable. Je n’ai presque plus d’ami et je suis une fille très sociable et active. Je me trouve laide et grosse. Je pleure tout le temps. J’ai essayé plusieurs fois de mettre un terme à cette relation, mais soit il revient en me disant qu’il m’aime, ce que je souhaite dans le fond de mon cœur, soit c’est moi qui panique à l’idée de vivre sans lui ou je m’ennuie terriblement. C’est quoi mon problème. Il présente tous les comportements de l’article. Comment je me suis retrouvée la-dedans et pourquoi j’endure une telle relation néfaste. J’ai tout essayé! Aller voir un psy, aller méditer, aller en voyage, aller voir ma famille, en parler a des amis, pleurer, faire du sport… Je ne sais plus! J’ai honte de moi de ne pas être capable de m’en sortir. Je suis en train de passer à côté de ma vie et de ne pas réaliser mes rêves pour quelqu’un qui ne me respecte pas la plupart du temps. C’est quoi mon problème???

    • Accroc dit :

      Vous expliquez très bien la difficulté et les sentiments que vivent les gens qui sont victimes de violence conjugale. Pour vous aidez à comprendre votre situation on recommande aux personnes victimes d’aller chercher de l’aide dans les ressources pour femmes victimes de violence conjugale (sos violence conjugale, http://www.sosviolenceconjugale.ca/, 1 800 363-9010) ou le CSSS de votre territoire.

    • Marie-Claude dit :

      En lisant ton texte je me suis reconnue. tout simplement parce qu’il a détruit ton estime personelle. je ressens la meme chose, on vient tellement déprimer qu’on détruit tout les aspect de notre vie: notre estime, notre famille, notre travail. Il nous isole parce que on vient malhaise de se confier a nos amie et nos proches. Les choses choses qui me garde en vie c’est mes enfants et l’éducation de mon père qui disait que personne sur cette terre n’a le droit de me traiter de conne! Bon courage, reste forte! Ce qui ma aider bcp c’est des rencontre individuelle avec une intervenante ou je pouvais parler sans avoir peur du jugement.

    • Ariane dit :

      Cest exactemet ce que eu les manipulateurs font , te faire croire quee tu as un problême. Tu te bats contre toi même , au fond de toi connais tu la réponse? Moi je me suis séparé il ya quelques années d’un homme violent . Je viens de quitter mon dernier conjoint , oui encore, pour les même raisons.

      C’est inaceptable de jouer dans la tête de quelqu’un. Tu as le droit d’exister comme les autres. As tu pensé à contacter des gens de sos violence conjuguale?
      Ce sont des gens exeptionnelles.

      Courage et écoute toi 🙂

    • Isabelle dit :

      On dirait que c’est moi qui vient d’écrire ce texte…
      Je sais que c’est toxique, mais je suis incapable d’y mettre fin une fois pour toute…
      Comment vas tu, 3 ans après avoir écrit ce texte?

    • Hunter_of_assholes dit :

      Etes vs parvenues a le quitter? Je vs le souhaite. Sinon, dites vs quil entretient en vous votre impression dêtre incompétente, afin dalimenter chez vs lidée de ne pas survivre sans lui. Plus vs restez près de lui, plus il vs alliènera, plus vs aurez peur de le quitter. Briser la roue, osez sauter dans le vide! Vs naboutierez pas au fond dun ravin comme il prétend, mais plutot dans une mer chaude et turquoise des caraibes!

    • Cantou dit :

      J’ai eu l’impression d’avoir moi le écrit.
      Je suis en plein dans cet enfer.
      J’espère depuis 2015 que votre vie est devenue meilleure.

  8. Marie-Claude dit :

    Depuis pres de 13 ans que je vie avec la violence conjugales. J’ai subit les 4 types de violences. Je suis partie en décembre mais il ma convaincue de l’héberger temporairement, mais il ne semble pas pressé de se trouver un logement et retarde toujours la date. Je ne peu plus tolérée de me faire dire que je suis folle, conne, imbécile, ortho… ect. Mon estime de soi a considérament diminuer. Je me sens déprimer et je ne trouve plus de solution pour retrouver la paix intérieur. C’est toujours de ma faute. Il n’est jamais satisfait et n’a que des reproches. Je ne suis plus capable de me faire insulter et critiquer je pete des crises hystérie et je pars pleurer a l’extérieur pour éviter que mes enfants ne me voit en crise. A ce comportement il me dit que je devrais me faire soigner. Il parle en mal de moi, dit aux autres que je suis folle mais n’explique jamais que je suis seule a préparer les enfants le matin, préparer le souper, donner les bains, faire la vaiselle, faires toutes les commissions et payer la pluparts des dépenses. Je ne me sens pas respecter ni aimer.

    • Homme dit :

      Je suis un en couple depuis 6 ans et je suis victime de violence psychologique depuis le commencement de notre relation. Au début, je ne faisais pas attention aux commentaires négatifs qu’elle me disait, je pensais qu’elle avait raison de me dire ces commentaires sur mes défauts et que pour enrailler la situation, j’allais travailler sur moi-même afin de ne plus la décevoir. Elle me donnait de plus en plus de conseils sur la manière dont je devrais mener ma vie et elle manifestait une certaine impatience quand je ne les suivais pas.

      Puis au fil des ans, elle a commencé à me manipuler, m’a exigé d’arrêter de fréquenter certains amis qu’elle n’aimait pas sous prétexte que c’était pour mon bien, m’a demandé de l’aider financièrement en faisant en sorte de me sentir redevable envers elle, elle faisait référence à ses expériences personnelles avec ses ex-conjoints pour me comparer à eux sur des sujets concernant mon physique ou notre sexualité.

      Dans les réunions de famille, sans m’en rendre compte parce que j’étais rendu habitué à cette dynamique de couple, elle me parlait de façon désobligeante et les gens autour de nous étaient mal à l’aise de ce qu’ils entendaient. Ces propres membres de sa famille ainsi que les gens de mon entourage m’ont confirmé qu’ils n’étaient pas bien avec la façon qu’elle me traitait et qu’ils souhaitaient le moins possible nous fréquenter à cause de son attitude envers moi. Pour amour pour elle, j’ai toujours fait fi de ces commentaires en me disant qu’elle allait changer avec le temps.

      Puis un événement malheureux est venu ébranler notre vie. Les répercussions de cette tragédie ont été terribles pour ma conjointe et elle a été confrontée à des deuils que j’ai voulu affronter avec elle même si elle m’accusait de lui avoir détruit ses rêves et sa vie. Malgré toutes les bonnes intentions et les efforts que je faisais pour l’aider, elle avait de la haine envers moi et me dénigrait en présence de notre fils. Elle disait que je n’étais pas à la hauteur, qu’elle avait honte que je sois le père de notre fils, que je ne suis pas mature et que je réfléchis comme un enfant de 5 ans, que je suis le pire être humain qu’elle a rencontré dans sa vie, que je suis un manipulateur, un menteur, un égocentrique, que j’ai des problèmes sociaux interrelationnels, que je suis une homme dangereux pour elle et son fils.

      Au cours des 6 derniers mois, je me suis occupé d’elle et de notre fils malgré l’attitude qu’elle avait envers moi par amour pour elle. J’ai beaucoup pleuré en cachette en passant que ce qui nous arrivait était de ma faute et que je méritais de me faire parler ainsi.

      La confiance et mon estime de moi ne sont plus là, j’ai eu des idées noires souvent au cours des derniers mois. Le climat familiales a fait que j’ai été dans l’obligation de partir de la maison et malgré le fait que je ne suis plus à la maison, nos contact téléphonique sont le reflet de ce que je vis depuis 6 ans, une relation à sens unique.

      • André dit :

        Je suis séparé depuis six mois d’une union de vingt ans. Ce sont effectivement des situations très complexes. Voici ce que j’en ai compris: si vous regardez regulièrement des problèmes côte à côte, c’est bon signe. Si vous êtes constamment face à face pour simplement exister tel que vous êtes, sauver ce qu’il reste de votre âme…

  9. Anonyme dit :

    Bonjour,
    Mon amoureuse m’a quitté cette semaine. Notre relation a été ponctuée de plusieurs incidents, causés par mon incapacité à gérer mon stress et ma colère.
    J’ai lu tous les quinzes signes avant-coureurs de violence psychologique, et je prends conscience que quelques uns s’appliquent à moi.
    Mon amoureuse m’a quitté. Je crois que nous somme toujours amoureux l’un de l’autre, mais qu’elle en avait assez de subir mon humeur changeante et imprévisible. Cette chicane a été la chicane de trop. Je prend conscience qu’elle a dû vivre sous tension pendant les derniers mois de notre relation, toujours avoir peur de faire fâcher son amoureux, toujours faire plaisir à l’autre pour éviter les engueulades… Quel calvaire!!! Je me sens coupable, je me sens triste, et je regrette profondémment tout le mal qu’elle a dû subir par ma faute. Je n’aime pas l’homme que je découvre en moi. Je m’haïs. Je pense être une bonne personne, mais ayant un très sérieux problème à régler. J’ai la ferme intention de me prendre en main pour changer.
    – Est-il possible pour un homme comme moi de changer son comportement?
    – Croyez-vous qu’une femme ayant subi ces agissements peut en arriver à pardonner son conjoint?
    – Est-il possible de reprendre une vie de couple ensemble après avoir subis tout ceci? Merci.

    • Nono dit :

      J’AI beaucoup de peine mon shum a essayer de m’étrangler par deux fois en fin de semaine il avait pris de la boisson, j’ai réussi à me pousser, j’ ai passer la nuit dans mon auto dans un stationnement de Maccdonal, maintenant je suis retourner dans ma maison, mes portes sont barrées, et je pleure souvent.

  10. Chantale dit :

    Je suis sans mot. Aujourd’hui, on m’a confirmé être vivre dans la violence psychologique. Ce soir, dans cette lecture j’ai vu mon mari et moi. Après 10 ans d’union avec lui, je dois partir. Je n’en reviens tout simplement pas. Jamais je n’aurais crû que ça n’arriverait. Deux choix s’imposent à moi: Je reste avec lui et continue de subir, mes enfants me ramasser ont à la petite cuillère ou je le quitte et je choisi de vivre. J’aime mes enfants et mes petits-enfants, j’aime la vie! Je le laisse donc et je choisis ma vie!!

  11. Chantale dit :

    Je me suis aussi retrouvée dans plusieurs témoignages. Merci la vie de m’avoir amené à ces lectures ce soir. Je ne crois pas au hasard. J’avais besoin de lire tout cela!

  12. Claude dit :

    Grand merci pour votre billet et j’aimerais apporter plus à votre texte. Comme nous ne pouvons pas avoir ce que nous voulons, alors par habitude apprise, nous réagissons inconsciemment, sans choix, avec violence verbale afin d’intimider, de faire peur à l’autre, de le culpabiliser afin d’arriver à nos fins, d’obtenir quelque chose, sans égards à l’autre. Nous l’obligeons à vivre pour nous et non avec nous.

    Par conséquent, lorsque nous voulons quelque chose de l’autre, nous l’abordons avec une seule possibilité, un seul désir, une seule fin, qui est la nôtre. Cela crée des désaccords qui se transforment ensuite en conflits puis en divisions.

    Est-ce que cela a du sens ?

  13. Francine dit :

    Ouffff, je tombe en bas de ma chaise tellement c’est la triste réalité.Je suis avec mon conjoint depuis 28 ans. Ce qui me désole c’est que cette ¨violence¨psychologique est tellement insidieuse ce qui ne m’aide pas comme toutes les autres victimes.Ayant l’estime de Soi assez bas la peur du choix de quitter en est accentuée.D’autant plus que pour ce qui est de mon conjoint tout doux tout fin devant les familles ou autres on dirait que ça me désarme encore plus. J’ai même entendu ¨t’es chanceuse Toi y a pas de défauts ton chum¨. Je peux te dire que tu ris …jaune. C’est particulier ça n’est que récemment que j’ai pu mettre des mots sur ce que je vis .Ces personnes savent manipuler d’une façon dont je ne trouve pas les mots. Je souhaite trouver le courage et faire les bons choix qui m’aideront à déployer mes ailes. Merci

  14. sammy dit :

    Jetais avec un homme qui souffrait et qui me fesait de la violence psychologique. Il avait de tres tres belle qualités mais il souffrait aussi de perverssion narcissique. Je l’ai aimé enormement et cela m’a dechiré quand jai dû le quitter. Jai eu des regrets. Il ma fait vivre denorme moments de tendresse mais aussi des moments extremement mauvais. Il etait un beau parleur. Il etait toujours le.clown des soirees et me donnait enormement dattentions et me collait. Au debut de notre relation, il ma dit que peut-etre il voulait avoir un autre enfant. Car jen voulais 1 et javais bcp de reves aussi .. une maison etc… ( il en avait deja 2 enfants ) .il ma dit que jetais la personne quil attendait et que ses ex-copine nont pas ete tres gentilles et quune dentre elle a vecu lenfer apres leur separation.. je ne me suis pas posee de questions et je suis entree dans cette relation. Le debut merveilleux…il voulait passer tout son temps avec moi… jai donc laissé mes amies de coté et mes parents.. apres plusieurs mois… il commencait a dire des betises sur mes amies et me poussait a changer mon horraire de travail. Jai fais tout ce que je pouvais pour laimer et pour quil se defache..mais la roue tournait…les mois avanvait… et il avait commencé un autre jeu qui selon moi etait devastateur et je nentrait pas dans ce jeu alors il se fachait encore plus… il aimait se montrer en public et voulait que tout le monde le regarde.. il regardait de jolie fille de la tete en bas quand je le regardais moi…il souhaitait me rendre jalouse…mais cela a aggravée mon estime de moi encore plus…

  15. sammy dit :

    La suite : apres quelques mois .. il commencait a me dire quil ne voulait plus denfants finalement et quil nen serait pas capable, car il disait quil avait mauvais caractere ( tres conscient de sa jalousie et de son manque destime de lui-meme) .. il ma dit ensuite , quil ne voulait pas sembeter avec les paiements dune maison car au paravant il avait fait une faillite.. alors… je me suis demandée et poser denorne questions dans ma tete si je voulais vraiment des enfants et une maison… car lui me disait que cetait juste du materiel et quun autre enfant cetait trop dur pour lui…jai repensé longtemps a mes reves et a cause de belles paroles… je me suis laissee emporter dans ce cercle de manipulation et je me disais quil avait raison … que je nen avait pas besoin.. et que javais ses enfants pour combler mon bonheur…. plus tard dans la relation… il a commencé a me dire que je ne jouais pas assez avec ses enfants et que je ne les gardais pas assez… pourtant il voulait tjrs tout maitriser et tout faire de lui meme et maintenant les reproches commencait… ( une chose aussi ..sa mere aussi etait une manipulatrice et lorsque jetais avec les 2… seule… je navais pas mon mot a dire.. bref mon opinion etait de la merde… cetait son garcon gaga ) et elles fesait tout pour lui…. je pourrais vous raconter aussi ses crises de panique et de son manque de confiance… et me disait souvent quil ne me tromperait jamais quil ne parlait jamais a ses ex et quil termine toujours tout avant dentreprendre une autre relation….. alors laissez-moi vous raconter une derniere choses et que qqun mexplique ce quil essait de prouver ou de faire..

  16. sammy dit :

    La suite 2 : je suis partie de cet appartement que je naimais pas ( et quil sen moquait que je ne soit pas bien ) en juin 2015…. je suis en couple depuis peu et jai encore de la misere a men remettre.. mon nouveau copain est un amour dhomme et a les valeurs a la bonne place.. il maide a surmonter mes peines et est attentif a moi et fait tout pour que je redevienne la personne que je dois etre et fiere de moi… parcontre… il y a quelque semaine de cela… mon ancien copain est venue me voir a mon travail … ca ma fait un choc ! Et a commencé a me dire quil avait une copine.. mais que ca ne marchait pas bcp et quil netait pas jaloux avec elle mais quelle est tres gentille… il se sen mal de lui dire quil ne laime pas et de lui dire de retourner habiter a longueuil.. il ma dit quil nest pas content quelle ai un enfant de 12 ans et quelle va avoir la garde plus souvent.. alors que lui ne veut pas denfant plus que 2 jours semaines…il me dit que jetait bien pour lui mais que je desirais un enfant… il me raconte tout ceci et je lui dit quand meme quil a fait ce choix et quil vive avec cela… la journee dapres il mecrit : en venant te voir ! Jai repondu a mes propres questions !. Je lui ai repondu : je suis contente pour toi continu… ( je ne suis pas une personne mechante dans la vie.) Apres quelque jours.. il ma reecrit et ma dit quil etait desolee et quil ne mecrirait plus… la chose qui arrive maintenant est que… sa copine samuse a venir acheter ses produits a la pharmacie ou je travail… ( sur fb elle yeutait mon profil et le sien avant quelle sorte avec lui ) . Un jour je lai passe a la caisse.. elle a lair de qqun qui na pas confiance en elle et me yeute de la tete au pied.. et je lui ai demandé si elle ne trouvait pas ca bizarre de passer ici et voir lex de son chum . Elle ma repondu que non. Et elle est parti un peu fachée.. elle revient ecore a la pharmacie mais ne passe plus a ma caisse ( pour le moment en tout k ) . Il y a ausi que mtn avec mon nouveau conjoint je suis a terre et je manque destime de moi et je nai plus le gout de rien…. les sequelles sont encore la et je me demande comment men sortir… le temps le dira je crois… il y a que je risque de vouloir etre seule … mais que je risque de perdre mon nouveau copain qui est  » wow … lhomme parfait pour moi… merci .. le reste a raconter est plus heavy que cela. Cela reste un enfer a mes yeux mais que je pourrais vous raconter bientot .

  17. sammy dit :

    Toute ses paroles pour vous dire que je suis une personne detruite.. je ne sais plus ce que je veux… mes reves ont ete effacé et jessaie de reprendre le dessus.. pour que mes reves reprennent surfaces.. et jai encore de la misere avec mon estime de moi… jessaie de me ressourcer et jai des amies en or qui mecoutent….

  18. idiote dit :

    je vis avec ce genre de personne depuis +de 40 ans je j ai deja laissée 6 mois et je suis revenue, j ai souvent dormi dans mon auto car au debut c etait physique et j avais peur de revenir, maintenant il se paie ma tete, mais j ai des gros problemes de sante physique – coeur – poumon (cancer en 2010) douleur chronique. Des que j essaie de communiquer il retourne tout a lui, malheureusement je travaille avec lui, il a son entreprise, sans moi il est foutu car il ne fait rien. j ai peur de partir n ayant pas de ressources financieres et a cause de mes problemes de sante je ne peux pas travailler, des fois je me dis que la meilleure chose pour moi serait de quitter ce monde car je ne ferais pas de mal a personne car je n ai plus de famille et j ai négligé mes amies a cause de lui. je cherche une porte de sortie mais ne sait pas ou m adresser- ne tolerez pas aussi longtemps car plus la relation est longue plus il est dur de quitter

  19. loulou dit :

    Probablement en parler me ferait du bien. J’ai vécu 2 mois de relation(cela semble peu mais croyez moi ya eu beaucoup de choses) avec une personne manipulatrice. Jusqu’à présent je m’en veux de n’avoir pas vu les signes précurseurs. Après juste 2 semaines de relations il parlait mariage et moi la fille de 28 ans qui voulait se marier. Ensuite quelques temps après il s’agissait des petites disputes de façon isolée.la goûte d’eau a débordé quand j’ai emménagé chez lui….le même soir on s’est disputé et il voulait jeter mes affaires dehors..ensuite cela s’est calmé mais c’était tout le temps des disputes…je n’avais plus la paix du Coeur…un jour je me suis retrouvée même à passer la nuit dans un Macdonald(longue histoire) il m’a insulté de salope et de prostituée, il m’a enregistré et il a partagé cela à ses amis, il me rabaissait tout le temps car je n’avais pas de travail et pas d’auto, il a découché aussi une fois, ensuite une fois ya eu une grosse dispute qui a éclaté et là j’ai décidé d’arrêter. J’ai pris un appartement et je suis allée vivre seule…cest a cet instant qu’il ya eu des appels incessants: Reviens avec moi stp..etc mais j’ai tenu bon..je lai surpris 3 fois me suivant….il me suivait car il avait eu ma nouvelle adresse….jai juste vécu deux mois de relation et j’avais l’impression d’avoir vécu 10ans avec lui tellement yavais eu de problème (cest juste un résumé que j’ai fait) et aujourd’hui je suis tombée sur ce site et quand j’ai lu les traits d’un manipulateur je me suis rendue compte qu’il avait ces caractéristiques là…aujourd’hui je suis très très fière de moi d’avoir tourné la page et de n’être jamais retournée avec lui…j’ai changé de ville aussi…je n’ai plus de ses nouvelles…mais je n’arrive pas à évacuer le mal qu’il m’a fait…ce mal psychologique, verbal, qu’il m’avait.. il avait été marié et selon il est toujours la victime: Son ex femme le maltraitait!!! Je m’en veux d’avoir pas vu tous ces signes

    Mais je dors très mal…jai de la rancoeur, de la rage et de la haine et j’ai besoin que tous ces mauvais sentiments soient évacués mais je n’y arrive pas!!!

    • Anonyme dit :

      Allô,

      J’ai vécu exactement la même chose que toi. Et ce, pour quelques mois de relation seulement. Et tu n’es pas seule car même si la relation fut de quelques mois seulement, les dommages eux sont profonds. De mon côté il me suit aussi, cherche ma voiture et essaie de me traquer. Je résiste. Il essaie par tous les moyens que je revienne. Il est si mielleux ! Difficile de ne pas tomber dans le panneau et ne pas courir à nouveau dans ses bras. C’est en lisant des histoires comme la tienne que je réalise que je ne suis pas seule.

      Je tiens bon malgré toutes ses belles paroles et ses demandes de revenir. Il me dit qu’il a changé, qu’il a compris.. mais je sais que c’est faux. Du moins.. je pense que je le sais. C’est un combat de chaque jour entre mon coeur et ma raison.

      Il ne faut pas lâcher..

  20. loulou dit :

    Il était possessif, très jaloux, je n’avais pas le droit de passer beaucoup de temps avec ma meilleure amie. Il se fachait…il criait sur moi…etc

  21. marie*** dit :

    C peut être pas la place Mais j’ai besoin de parler…

    Jai 24 ans fait deux ans on ai ensemble. Et chaque fois jdis de quoi c la chicane assurer. Exemple récent: y va faire du bois ek son frère jlui demande pourquoi yont pas cordé le bois à mesure plus tôt que de toute le charier et ensuite le cordé yavais pas de place Daccord. Mais la c moi qui connaît toute qui sais toute qui est meilleure que tout le monde Mais qui est pas capable de changer c brake ou tire. Je suis bonne pour parler Mais pas pour rien faire fake Jai juste à me fermer le clapet… Jmexcuse donc d’avoir dit sa…
    Vla deux semaine Y se saoul et me dit que Jlexcite pu qui maime pu que yavais envie de me tromper, que jfaisais rien de bonetc… Y s’excuse et dit ne pas penser squi a dit que cetait pas correct qui devait arrêter de boire… Jlui dit que j’acceptais ou des insultes comme ça que ce soit pack Ye fâcher ou saoul.
    Une autre fois y m’envoie une photo où on vous une biere et jdit rien pour pas le fâcher. Y prend la peine de me demander si Jai vu la biere. Je répond oui mais pourquoi me demander ca. A lui de me répondre je pensais que tu dirais quelque chose. Jlui répond donc ceci: Sa changerais quoi que je dise quelque chose à part que je mangerais un char de marde comme quoi jressemble a blonde à ton frère et que sa marchera pas de meme. Ou que t’as dont besoin d’en boire… Que Jai juste à Farmer ma yeule… *(il m’a dit ces paroles plus d’une fois) Toute façon l’autre fois Jtai clairement dit ce qui en était. Après tu m’as dit regretter et que tu devais arrêter pack tu savais que sa te faisait pas… Tu t’en ai acheter de la sans alcool. Et depuis que ton frère ta laisser sa caisse La merde que ça faite semble s’oublier un peu. Non t’es pas méchant je sais oui… tu te réchauffe je sais… Mais oui j’avoue qu’à chaque biere qui s’ajoute après la première s’ajoute un stress et me fait rappeler à quel point c dla marde, Mais… jdis rien jte laisse faire… Pack toute façons tu va me répondre que tu fais rien de mal et que t’es pas méchant… Et la ta aucune affaire à etre fâcher de sque jviens décrire la. Pack je chiale pas fuck all. Et Jai pas à me Farmer la yeule sur squi peut me tracasser sur les choses qui m’ont blessé intense par le passé… Jlui ai dit pack javais besoin de parler de sque je ressent… Et la j’ai mangé un char pis un truck de mer** et javais pas à dire sa le passer c passer, jaurais du me taire. Pis sa fini que c ma faute que jaurais du garder ça pour moi et me suis excuser d’avoir fait du chiare sans le vouloir…
    Et squi est écrit ici n’es pas tout squi peut me dire.
    Jsuis pas parfaite Jme dit que jdevrais peut-être plus me taire et garder pour moi…
    Jen parle pack je suis un peu perdu…

    • Hunter_of_assholes dit :

      Fait toujours confiance à ta voix intérieure, celle qui se fait entendre pour te dire que quelque chose cloche, que tu ne te sens pas bien en dedans, que la situation sonne «  wrong ». Cette voix est ta conscience, cest ta meilleure amie, elle te dictera toujours le chemin à suivre. Si tu as le courage de choisir de l’écouter, ce ne sera pas facile, mais là réside ton bonheur. Ne garde jamais rien pr toi. Au besoin , tu valides tes ressentis avec des gens de confiance. Ne reste pas isolée dans le doute et lambivalance. Cest le chemin le plus facile. Mais il mène au désespoir et finira pas éteindre le son de ta conscience.

  22. Eva dit :

    Voilà deux ans que je suis avec lui. Au début bien entendu tout était parfait…peut-être même trop… Il parlait mariage futur et pleins de promesses sur la façon qu’il serait avec moi(respect,compréhension,partage etc) puis après six mois il a commencé petit à petit à me révéler la vérité sur son passé et sur qui il était réellement…mais trop tard j’étais déjà folle amoureuse. J’ai dû enduré les séquelles de son ex toujours dans le décor pour laquelle il m’a mentit pour la première fois… Moi j’ai du couper contact avec mon ex mais bien sure pour lui ce n’était pas la même chose… Puis petit à petit le respect est parti (tageule, salope, petite conne et j’en passe) et parfois en public… Puis lorsque j’essayais de régler le tout j’étais fucké à ces yeux alors il s’en allait pour revenir sans jamais en reparler. Tout devait être fait selon ces désirs sans qu’il n’ai fait d’efforts. Même m’acheter un présent semblait être une redevance puisqu’il m’en partageait le prix avant de me l’offrir … J’étais souriante et heureuse il y a deux ans… Je ne souris plus autant et le pire lorsque je suis dans une bonne journée il trouve le moyen de me rendre triste ou fâcher comme s’il en était jaloux… Que faire…

  23. Julie dit :

    Sa fais presque 7 ans que sa dure il n’y a rien qu il ne m’a pas fais …ont en est même à la violence physique ….je suis épuiséeee émotion elle ment j ai vraiment hâte d être capable de M en sortir !!!Même mes amies et ma famille ne s avent pu vraiment quoi faire vu leurs distance….Vraiment pas drôle à vivre …mais J ai toujours espérer qu un jour ..sa pourrais changée j ai vraiment ..Je ne pouvais même pas concevoir des gens aussi méchant est mesquins
    ..mais effectivement…sa existe est j espère un jour être capable d aimer quel qu un d autre ..disons que ma confiance à étais plus qu atteint….

    • Hunter_of_assholes dit :

      Pour ma part ce qui ma aidé à me sortir de lambivalance, cest ca : jai demandé à ma mère qui est au ciel de me sortir de cette impasse en me faisant vivre mon « « point de rupture ». Chaqun à un point de non retour( la goutte qui fait deborder le vase..), et dès qu’on l’atteint, on tranche enfin sur la question. La force engendrée par la colère du « assez cest assez viarge!! » , sert alors de moteur au changement. J’ai eu ce que jai demandé au ciel comme gou-gouttes, jai assumé les consequences de cette divine requete et je me suis enfin libérée.

  24. lysiane dit :

    je suis enfin libre apres 13 ans de violence psychologique. je suis parti a plusieur reprise,je retournais a chaque fois vers lui il mavait envoûter si je peux mexprimer ainsi mon entourageme repetais darreter de fuir et de regler mes probleme de couple je ne savait pas a se moment la que jetais victime. je me disais quils avaient tous raison mais je me trompaia petit a petit sa cest transformer en cauchemard . rien netais assez bien a chaque fois que je le confrontais il retournais le blame a moi jen ai meme douter de ma sante mentale,il a commencer a sen prendre a notre grand garcon son pere lui parlais et il regardais le sol et en est venu le moment ou la violence psysique est apparu au debut se fut nos deux plus vieux si il fesaient une betise je les envoyais dans leurs chambres et me depechais a faire disparaitres la betises et en est venu le jour ou lors de souper il ma pris le bras devant les enfants il serrait tellement fort que mon bras changeais de couleur jai regarder mes enfants et dans ma tete je me suis dit non jamais jamais mes enfants ne verront un tel scene ca ma pris une semaine a me parler a me dire que je devais sortir de cette relation (je navais que 14 ans quand nous sommes devenu un couple jen ai 27 donc je nai rien connu dautres) le 1 septembre dernier je lui ai demander les sous pour les frai scolaire il ma demander se que javais fait de mes allocations je lui repond et montre les facture il na rien repondu et ma jeter le regarde le pire qui soit de mepris le matin comme a tous les matin je vois son texto je lui ai repondu cest terminer alors voila 25000$ de dette pas demploi mon secondaire pas terminer 3 enfant et il les prends pas mais malgres les soiree de solitude ou oui je pleurs je ne regrette aucunement ma decision je me sens libre et sereine je ne suis pas une victime mais une survivante

  25. François dit :

    ça n’a pas l’air fréquent qu’un homme subisse ça mais pour moi c’est bien le cas. Je sais que ma conjointe a été brutalisé physiquement et psychologiquement par son ex, cela n’excuse pas son comportement. j’étais un homme joyeux, calme, tout à changé, je suis même rendu angoissé par la violence de ses mots. Depuis la dernière année, c’est vraiment difficile pour moi d’être toujours le bouc émissaire, le responsable de tout. Le pire est qu’elle a deux filles, la plus âgé qui est rendu ado est en train de devenir pareil à sa mère. Je peux vous dire que je passe un mauvais quart d’heure. Comme plusieurs, je me dis, je vais quitter. Dès que je prend des distances, elle devient douce pour me laisser croire au changement. Je suis pas mal déboussolé.

  26. Céline dit :

    Je lis les commentaires précédents et je me reconnais. J’ai vécu 14 ans avec un homme que j’ai beaucoup aimé mais j’ai eu le courage de partir. Je n’en pouvais plus des insultes (grosse torche/criss de folle), de me faire controler, de ne plus pouvoir souper avec une de mes amies, de me faire garocher mes vêtements, me faire jeter mon bijou préféré dans les toilettes. de me faire dire de sacrer mon camp même si je suis propriétaire de ma maison. Il y a de l’espoir. Je trouve le temps long des fois mais je me sens bien. Je n’ai plus peur de ce que le lendemain me réserve.

  27. Bella dit :

    Moi, ça fait 24 ans que je suis avec lui. Nous avons une fille ensemble. Il veut toujours me contrôler. Je ne peux pas sortir de chez moi sans que je réponds à un questionnaire long comme le bras. Notre relation a toujours été tumultueuse. J’aurais dû le quitter dès les premiers signes, mais je l’aimais trop…Ce n’est plus vivable. Nous avons déjà consulté ensemble, mais les problèmes reviennent souvent à la surface. Dès que je donne mon opinion sur quelque chose, il rit ou m’insulte. C’est jamais correct. Contrairement à d’autres personnes qui vivent un peu ma situation, lui, il m’insulte devant ma famille et mes amies. Il ne le fait pas en privée. Notre fille commence à comprendre notre patern. J’ai honte devant notre fille et j’ai honte quand les voisins nous entendent crier. Il n’y a pas de violence physique, mais de la violence psychologique. Il lève souvent le ton. Je lui dis «Shut» les voisins nous entendent, mais il s’en fout. J’ai remarqué qu’il ne fait que sortir le mauvais côté de moi. Jamais le bon. Il me pique, je le pique, et ça continue. Ma fille pleure car elle est tannée de nous entendre. Cela me brise le coeur. Je ne sais pas s’il va changer. Nous sommes supposé de rencontrer un thérapeute bientôt. Bref, je veux juste dire à des femmes ou des hommes d’écouter leur instinct et d’agir. Moi, j’ai écouté mon instinct lors de notre rencontre v’là 24 ans, mais je ne l’ai pas écouté…. Il faut se dire à nous mêmes «Non, je ne mérite pas cela». S’aimer et se respecter.

    • Marie dit :

      Merci pour ce résumé des signes avant-coureur. Il est tellement clair qu’il ne permet aucun doute sur les comportements destructeurs que je subis. Je peux enfin mettre des mots sur le malaise que je vis depuis 5 ans. Ca me permet d’aller de l’avant avec ma décision de séparation sans me sentir coupable ou sans me demander ce que je peux faire de plus ou de mieux pour corriger la situation.
      Je suis maintenant déterminée. Merci encore

  28. marguerite dit :

    je cherche un groupe de soutien . je subis je crois de la violence psychologique avec ma soeur ainée depuis toute petite et çà s’est aggravé progressivement . malgré une prise de distance je suis obligée de la retrouver en famille et çà se passe mal . je retrouve des aspects dans ce qui est décrit mais on ne parle que de violence psychologique dans le cadre conjugal . est ce que d’autres personnes seraient dans mon cas ? je viens de vivre de nouveau de la violence verbale parce que j’ai proposé une médiation familiale qui est refusée par elle . Quelle conséquence aurait de porter plainte sur elle et sur moi ?

  29. Flower dit :

    Je suis enceinte de 6 mois et ojd il a dépasser la limite en me frappan et en me disant que de toute façon j’irais voir ailleur un jour .. (WTF?!) .. Je le reconnais dans tout ce qui est dit au dessus cest vraiment triste de ne pas pouvoir aider la personne que l’on aime .. Il ma fait du mal mais s’enfait a lui aussi

  30. Linda dit :

    Moi je vis avec un manipulateur, joueur avec beaucoup de violence verbale et non respect devant les gens mabaisse toujours me fait honte vous nette pas seules courage mes dames on doit aller chercher de l’aide…

  31. Amelia dit :

    Je suis sortie d’une relation abusive depuis 1 an et je suis en couple présentement. Comment s’engager quand la crainte que notre nouveau partenaire se transforme en monstre comme notre ex?

  32. Jygg dit :

    Moi je vit sa tout le temps

  33. Sylvie Wuillaume dit :

    Je vis la violence psychologique depuis quelques années, je n’ose pas lui répondre quand il se mets en colère, il passe par toutes sortes de mots méchants, de menaces de partir etc….Je vis au Canada et je n’ai pas les moyens de repartir en France alors je reste avec lui…Au jour d’aujourd’hui je suis dévastée, un rien le fait sortir de ses gongs, si je lui dis ma façon de penser, sa ne passe pas, il va partir, je suis ci, je suis sa, et le lendemain il va vieillir avec moi…Je suis en dépression majeure et je ne sais comment sa va se terminer…J’ai peur…

    • Accroc dit :

      SOS violence conjugale, 1 800 363-9010, 24 heures sur 24 / 7 jours sur 7

      Au service de l’ensemble de la population du Québec depuis 1987, SOS violence conjugale offre des services d’accueil, d’évaluation, d’information, de sensibilisation, de soutien et de référence bilingues, gratuits, anonymes et confidentiels 24h sur 24 – sept jours sur sept aux victimes de violence conjugale et à l’ensemble des personnes concernées par cette problématique. SOS violence conjugale souhaite ainsi contribuer à améliorer la sécurité de toutes les victimes de violence conjugale. Ces services sont disponibles par téléphone, par ATS pour personnes sourdes ou encore par courriel.

  34. Chantal dit :

    Bonjour,

    Moi cela fait bientôt 6 ans que je suis avec mon conjoint. Cependant, nous n’avons pas d’enfants ensemble. Il est vraiment méchant avec moi. Lorsqu’il s’emporte je ne peux pas émettre mes commentaires il a toujours raison. De plus, il me dit fréquemment de prendre la porte et ensuite ne s’excuse pas. De plus, il fait semblant de rien et va jusqu’a me dire je t aime. Lorsque je suis tombée en amour avec j’étais vulnérable, je sortais d’une relation sans quoi je ne peux pas croire que cet homme ferait parti de ma vie

  35. Caroline dit :

    Salut,

    Mon conjoint n’est pas manipulateur, mais il ne tolère aucune frustration. Par exemple, il passe l’aspirateur et il devient agressif et se plaint de tout et de rien. Il peut se mettre à crier tellement fort que les voisins entendent, je ne peux pas le raisonner puisqu’il se mettra à crier plus fort sur la situation (les rénovations n’avancent pas, le poil de chien, la saleté dans la maison) Il ne trouve que des problèmes et pas de solutions!
    À la longue, j’ai appris à le laisser chialer et s’exprimer en enragé. Mais je suis devenue dépressive. Rien ne change, il procrastine, il se fâche pour un rien, c’est comme un enfant de 3 ans en crise quand les choses ne vont pas comme il le veut. S’il vivait dans une maison neuve pas de poils de chien avec ses loisirs, il serait endurable! Le problème, il ne veut pas quitter sa vieille maison trop petite, froide et remplie de rénovations majeures. Je l’ai donc quitté et je me suis achetée un condo neuf seule ! Est-ce de la violence psychologique un homme qui se met à crier pour tout et rien ? Même s’il ne dit pas de mauvais mots ou quoi que ce soit pour me rabaisser ? La communication est impossible avec lui. Si ce n’était pas de son tempérament colérique, il est un homme affectueux, aventureux, sportif, intelligent et responsable. 1 an plus tard, j’ai encore de la peine de l’avoir quitté. Il voudrait revenir avec moi.

  36. Rose dit :

    Je lis tout vos commentaire et je ne sais pas quoi penser mes dames , suis-je dans la même situation ou comme il le dirais je dramatises.Je suis confuse, çà fais 6 ans que je suis avec lui, quand je les rencontrer c’étais un ange toujours à me rendre des services…
    au début de nos disputes je pleurais beaucoup, mais j’allais quand même pas le laisser, il étais arrivé au moment ou j’étais la plus seule et sans famille… j’avais besoin d’un petit cocon. Apres çà nos disputes ont augmenter… il ma déjà mis les mains a la gorge , déjà pousser a plusieurs reprise , déjà péter des murs par colère… avec le temps il as fini par être moins violent physiquement, mais il a commencer a me traiter de Salope, fils de pure, ( sachant mon passé que je lui ai confié) tu es comme ta mère ,une folle, tu dramatise… ferme la , ta gueule,… et encore aujourd’hui quand il se m’est en colère çà recommence… j’ai commencer a me défendre .. c’est pour çà qu’il as arrêter physiquement…mais maintenant il me sort a près m’avoir insulter: je suis désoler .. je vais essayer de changer , je ne vais pas changer du jour au lendemain…on me dis dans sa famille que c’est quelqu’un qui etais sourd avant et qui avais de la misère a dire ces émotions , je lui es suggérer qu’on consulte ensemble , il dit que non qu’il peut le faire par lui-même. Je suis parti en compagnie car il ma encourager a partir ma propre entreprise en me promettant de m’aider , mais je cours comme une folle , çà promesse en l’air …. il prend le temps de s’amuser et moi je me tue.. et après il me dis je suis fier de toi… je me fâche parce-que je trouve cela injuste..il me dis que je n’ai qu’a lui faire une liste de taches a faire mais franchement … il est grand il sais quoi faire..je ne suis pas sa mère.. et je me sens parfois coupable me demandent si j’exagère.J’aimerais parti, mais je n’ai pas de famille, de sœur, j’ai des amies mais il sont occuper et serrer.. je n’ai pas un gros salaire pour être en appart.. et pas de voiture .. je me sens pris et je réalise que j’ai perdu ma liberté..

  37. simone dit :

    moi j`ai 63ans et ma fille ma traité de criss de folle crisse hypocriteen tabernac de me reveille toi tabernacle elle me dit qu`elle n`ai plus ma fille que j`ai choisit ma belle fille pour etre ma fille elle n< est pas capable de garder un chum et ses enfants passe toujours apres les chumque nous ses parents on est plus rien pour elle que j`aurait du me faire avorte aulieu de l`avoir fait chier toute ca vie

    on c`est toujours occuper de ses enfants et il en a un qui nous a ete confier par la cour que faire

  38. Ano dit :

    Je reconnais mon conjoint dans tout les points de l’article (sauf le 8). J’ai 26ans. Nous nous somme rencontrer à 17ans. J’étais naïve et j’avais des problèmes avec ma mère. Avec le recul je pense que c’est ma vulnérabilité qui l’a séduit.

    Dés les 1ere semaine, il me comparait à ses ex (physiquement, sexuellement…). Puis il a commencé à me rabaisser sur mon intelligence. Puis sur mon physique (t’es trop grosse, tu ressembles à un épouvantail avec tes cheveux). Puis les menaces sont arrivées. Il m’a forcé à avoir des pratique sexuelle déviante tout en continuant à dire que je n’étais pas une femme. Lorsque je refusais de faire l’amour, il me disait que je n étais pas une femme car une femme, ça satisfait son homme lorsqu’ il en a besoin. Il m’a déjà maintenu de force pendant un acte non consenti.

    En public, il se montre très gentil, serviable, doux. Il fait le catalogue de mes qualités, de notre « vie parfaite, me colle constamment, monopolisé la discussion, bref, je suis en retrait. Il critique toute ma façons d’être en privé mes en public, il s’accapare tout mon caractère, mes centres d’intérêt, ma façon d’être…

    Il m’a trompé plusieurs fois et n’a jamais voulu s’expliquer. Il use toujours de manipulations lorsque je lui en parle et où de très long silences.

    Il m’a déjà quitté parce qu’il me trouvé pas à son goût physiquement alirs qu’on était ensemble depuis 6ans. Mais il ne voulait pas quitté mon appartemment. Cela ne m’a pas empêché d’avoir une relation pendant 4 mois avec une personnes formidable. Il n’en savait rien mais il m’a fait une énième déclaration d’amour et J’ai cédé. Je pense avoir laissé partir l’amour de ma vie. Je m’en rend compte seulement maintenant. Il m’a reproché d’avoir « couché avec quelqu’un d’autres alors qu on était plus ensemble. Il disait qu’il ne me croyait pas capable de faire ça, de plaire…

    Il a tout fait pour que j’arrête d’aller à l’école (comme lui), en vain.
    Cependant, il a contribué au sabotage de mes études (crise avant les cours, me rendait dans un tel état que je j’était plus capable de rien faire,…)

    Concernant nos amis en commun, ceux-ci commençaient tous à avoir un comportement étrange avec moi. Ils étaient comme révoltés contre moi. Ils me reprochaient des tonnes de choses sans queue ni tête. Ils ont ensuite coupé tout contact avec nous. Mon copain l’avoue quelque années après qu’il avait manipulé tout le monde contre moi, qu’il avait fait croire que j’avais ce comportement avec lui (alors que c était l’inverse) car les mecs du groupe me regardaient tout le temps et étaient séducteur avec moi (selon lui). Dans le passé il a fait pareil avec 2 de ses amis qui, je l’avoue avaient un faible pour moi. À savoir, je n’ai jamais eu de comportement ambigu. Il m’a déjà rabaisser devant des amis à lui sur mes performance sexuelles. Il a réussit à me faire croire que j’avais un problème à ce niveau là (il me faisait tellement mal que je saignait au niveau des parties et que j’avais des irritations). Je me suis longtemps posé la question de savoir si j’étais assexuelle.

    Il a déjà levait la main sur moi une fois seulement mais la je me suis défendu (J’ai fait des sport de combat étant jeune), il ne l’a pas refait deux fois. Mais il m’a déjà craché dans la figure.

    J’ai l’impression d’avoir étais dans un état de léthargie pendant toutes ces années. Je constaté que tous clochaient dans ma vie, mais sans savoir d’où cela venait. Je me disais toujours que demain sera meilleur mais je réalise en réalité que J’étais dans le déni total. Je n’ai pas réalisé que je subissait des violences.

    Aujourd’hui, J’ai 26ans et J’ai tout raté dans ma vie alors que J’étais destinée à un brillant avenir. Je ne travaille pas, je suis en dépression, J’ai une santé fragile (maladie andocrinienne), J’ai plus de contacte avec ma famille et je J’ai plus d’amis. J’ai plus de motivation, plus de passion. Je suis devenu très anxieuse, je suis stressé en permanence. J’ai moi même des réactions violente face au comportement de mon petit ami. Je suis seulement dans la phase de réalisation et je deviens violente lorsqu’il tente de me faire tout ça. Il a même peur de mon comportement (soit disant) mais n hésite pas à continuer. Il ne veut pas me laisser partir attestant qu il se fera aider mais lorsqu’il revient de chez sa thérapeute, il me fait croire qu’elle a dit certaine choses de telle façon à se que c’est moi qui fasse des efforts mais lui n’en fait aucun. Je vais voir l’aide aux victimes dans 2 jours. Je vais briser le silence.

  39. Françoise Naud dit :

    J’ai lu les commentaires et c’est triste cette réalité. Moi, je me questionne aussi sur le comportement de mon conjoint. Le lis sur les signes de violence pour voir clair dans le malaise que je ressens suite à sa façon d’agir. Je me demande si c’est moi qui interprète ces gestes car il dit que c’est juste pour me taquiner. Ex bonne nuit grosse face. J’aime pas cela. Il boit tous les jours sa bouteille de vin et je ne lui en parle plus. Il est important pour lui de paraître d’attirer toute l’attention. Il dénigre les autres. Je vis dans le stress des qu’il arrive un tourbillon il parle sana m’écouté ou réclame toute mon attention si je suis occupé à quelque chose. Moi, je me sens mal dans relation.

  40. Valerie Benoit dit :

    De lire tout sa me fait vraiment me poser des question sur se que je vie en se momment je lue et je me dit ayoye ye dememe et ayoye il fait sa et aussi et sa grrr sa me fache var je suit quand meme bien avec cette homme

  41. Roman dit :

    Après avoir lu plusieurs de vos commentaire… je me demande ou crois que je suis victime de violence psychologique… un ami nous a presenter et la premiere rencontre a été sublime.. dans tout les senses.. premiere semaine, je vais la voir a sont boulot et souhaite prendre une photo d’elle car elle est tellement belle! La… la crise… elle me dit …je t’ai dit NON d’une façon très agressive. J’ai pris mon trou… en me disant… oh boy.. j’ai gaffé mais ce n’était pas necessaires d’être si agressif?
    Je vais tenter de faire ca le moins long possible car j’ai tellement de situations!! Sont but était de déménager avec moi avec sont fils… après tout les chantages.. j’ai succombé.. elle était très gentille. Aussitôt rendu a la maison… sa commence.. tout ce qui comptait était sont fils… moi j’étais comme une chandelle.. tu l’allume quand il a pu d’électricité genre! Un matin, je vais démarrer sont auto car il faisait froid… le lendemain… je la redémarre et aperçoit beaucoup de kleenex usée qui n’était pas la… je n’ai pas oser la confronter car elle aurait fait une méchante crises. Elle voulait un enfant.. et moi… je voyais pas avoir un enfant et être obliger de m’en occuper car tout ce qui comptait était sont fils. J’ai un fils… mais avait aucun droit.. tout tournait autour de sont fils qui contrôlait tout! Ouff.. je suis ému en écrivant ca… Après quelques mois.. j’ai du lui demander de quitter car je me sentais de trop dans ma propre maison… tout appartenait a sont fils et elle.. et moi… j’avais le droit de garder le silence.. quand mon fils venait a la maison une fin de semaine sur 2.. fallait pas que je m’en occupe trop sinon j’avais droit a du boudage. Un moment donné ont va a une fin de semaine pour une activités de sont fils.. un moment donner ont va shopper elle avec sont fils et moi avec le mien car il restait pas beaucoup de temps avant que sa ferme … tout était correct jusqu’à temps qu’ont se rejoigne après… j’ai eu le .. Ouin … ont le sait… tu voulais montrer que tu étais seul (célibataire). Pourtant..y’a pas plus fidèle que moi et elle est tellement belle… y’en a pas de plus belle a mes yeux.
    Donc.. j’ai eu droit a une crise majeur (intimidation). J’ai tellement de situations que je ne peut tout les mettre.
    Je vais allé au temps present… maintenant … après avoir payé l’université de sont fils…. elle me dit vouloir une maison (car ses un de ses rêves) et me demande de vendre la mienne qui coute presque rien et est presque payé.. elle est déménager a cause que je veux pas faire ca… j’approche la retraite et me voit mal a recommencer une nouvelle hypothèque. Mes assurances vie était a son nom.. mais moi.. je n’avait rien… je lui ai offert d’acheter une propriété a revenu et moi de m’en occuper … mais non… elle tenait a ce que je vende ma maison.. c’est le contrôle absolu ou quoi?…. pourquoi? Mon fils habitait ici .. elle m’a menacer de quitter 3fois si mon fils quittait pas a cause que nous avions pas d’intimité… j’ai succomber a ses demandes… une semaine et-demi … après que mon fils a du quitter suite aux menaces.. elle m’avise qu’elle a pris la decision que sont fils revenait vivre a la maison (la mienne) sans meme me consulter. Humm est ou notre intimité? En plus… lui laisse savoir qu’il peut rester aussi longtemps qu’il le souhaite.. J’ai du me taire car elle m’aurait encore fait des menaces. Maintenant… elle a quitter et a pris une appartement… en me disant que je ne veut pas batire avec elle. Pourtant.. quand elle veut… elle peut être une vrai perle… mais si elle est de mauvaise humeur… ont doit tous l’être ou si sa marche pas a sa façon oh boy. LA.. tout est de ma faute .. elle me dit toujours ca… et elle a rien a se reprocher.
    Elle est tellement belle!!! c’est fou!!! Mais elle le sait!! Elle clique des doigts et a un harem a ses pieds!
    Suis-je dans l’erreur?
    ps: j’ai loin d’avoir tout marquer.. car c’est probablement trop évidant de mon sort.

  42. tasha dit :

    franchement merci pour tous vos temoignages je me rends compte que je ne suis pas seule jai rencontre x sur le net sur facebook exatment cetait lhomme parfait celui dont javais toujours rever je traversait une periode difficile et il a meme payer mon billet davion pour que je rentre au pays en cote divoire quelque mois apres sui tomber enceinte et on a emmenager ensemble ses la que mes probleme je me rend compte quil est colerique agressive nerveux et meme pendant ma grossesse il me brutalisait il na jamais tord il minsulte me menace me crit la dessus devant les enfants jai une fille de 9 ans et notre bebe de 10 mois quon a ensemble jen peux plus il est pervers mechant quant il est enerver il leve toujours le thon lors de nos discussions pour que les voisins entende il mhumilie ses pas une vie je suis a bout jai tous essayer pour que sa marche mais pour lui ses toujours de ma faute et lorsquil veut faire lamour et que jen ai pas envi la il me traite comme une merde mobligeant meme a le faire avec lui je ne travaille pas pour le moment je voudrais bien men aller mais ou retourner en famille avec deux enfants sur le dos de ma famille surtout quen afrique ici ses mal vu je voudrais partir mais sans boulot ses difficile jai plus la force je pleure tous le temps que faire jai meme plus destime pour ma personne je suis a bout et risque de peter les plombs

    • Lippé Mélanie dit :

      Adressez- à Sos violence conjugale ou une maison pour femmes, ils pourront vous héberger au besoin ou vous donner des services d’aide en externe, ils peuvent aussi vous aider pour trouver un emploi ou faire des démarches.

    • Cloe dit :

      Le père de ma fille a le même comportement que le père de tes enfants
      Courage et fuyez je vais faire de même

  43. Fabian dit :

    Bonjour,

    Content d’avoir lu cet article.

    Je vis actuellement une situation où je me demande si c’est une relation toxique et qu’est ce que je dois faire. Il s’agit non pas d’une relation de couple mais d’une relation avec ce que je croyais être une amie. Nous suivons tous les deux un même cours de sport. C’est elle qui m’a amené à ce cours qui me l’a fait découvrir. Au début on mangeaient de temps en temps un lunch après le cours avec le professeur et mon amie. on discutait de tout et de rien. Très vite j’ai remarqué que lors de discussions dès que j’avais un avis autre que celui de mon amie, ce n’était absolument pas acceptable je devais écouter mon amie qui est beaucoup plus âgée que moi et qui de fait à toujours raison. Quelques fois j’ai voulu échappé à ces repas où je me sentais de moins en moins à l’aise, où ma vie était totalement remis en question par eux. Lorsque j’essayais d’échapper à cela, il y avait une énorme pression de la part de mon amie du style « je t’invite aujourd’hui » comme pour dire si je te paie tu reste. Deux années ont passées comme cela où j’ai fais « semblant ». Un jour j’ai eu une discussion sur facebook avec cette amie, une discussion banale où moi j’avais mon avis et elle avait son propre avis. Elle m’a lâché la phrase « on s’expliquera de vive voix » l’air de dire tu n’as pas raison mais je n’arrive pas à avoir de l’emprise sur toi par écrit. J’ai exprimé mon refus de discuter avec cette personne en expliquant que je trouvais son attitude très manipulateur et que j’avais le droit d’avoir mon avis et qu’elle n’avait pas à m’imposer le sien. la discussion par écrit s’est terminé par le fait de sa part que si nous n’avions pas le même avis nous pouvions continuer notre chemin chacun de notre côté. Ce que j’ai fais. J’ai continué mon chemin de mon côté. Je croyais qu’elle aussi continuait son chemin de son côté. Jusque récemment où je me suis retrouvé seul avec elle où elle m’a sorti la phrase: « ton comportement est navrant » une phrase d’intimidation ou de rabaissement. j’ai senti qu’à défaut de ne plus pouvoir se mêler de ma vie elle avait besoin de me rabaisser pour me faire culpabiliser d’avoir choisi de faire mon chemin de mon côté. Elle m’a également lancé la phrase « après tout ce que j’ai fais pour toi, c’est comme ça que tu me remercie » Je me suis rendu compte à ce moment qu’elle m’avait en quelque sorte acheté… en m’imposant son aide malgré mes refus elle s’attend à ce que je fasse quelque chose en retour. J’ai rejoint le groupe en disant que ce n’était pas mon problème, c’est à elle à accepté ou non mon comportement, qu’il ne changera pas pour autant. Par la suite dans les cours il y a des voix basses et des critiques muettes qui ont commencé ainsi qu’une demande de me mettre hors du cours de sa part.

    Je ne sais pas si quelqu’un peut m’aider dans cette situation ou peut reconnaitre à quel genre de personnage auquel j’ai affaire.

    Merci

  44. Fabrice dit :

    Bjr

    je le vis depuis 5 ans. je suis un homme de caractere pourtant. J ai mis fin ce jour meme si ca le casse bcp

    mais je suis dans les cas de figure précités.

    merci

  45. Nadine dit :

    Moi aussi en ce moment je suis prise avec un homme au comportement qui change assez fréquemment Il n’est pas pareil quand il rencontre d’autres personnes
    Quand je suis seule avec lui
    Il me traite que j’ai pas de confiance
    Je suis pudique , Pas ouverte , que je ne réussi pas à trouver un emplois.
    Ensuite il me dit qu’il va s amélioré
    Mes ce n’est jamais le cas le lendemain il est correct et le surlendemain ça recommence
    Quand je veux me coucher le soir Monsieur veux écouter la tv dans la chambre moi je suis épuiser 🙁

  46. Ossiala dit :

    Bonjour
    Je m appelle Sofia, ça fait 15 ans que je suis avec mon conjoint, nous avons 3 enfants ensemble. Au début tout était beau ensuite j’ai découvert que mon homme était dangereux quand il buvait. Il se faisait par moments des films du style ou tu as mis ma ceinture, tu as fait rentrer quelque un ici jusqu’à me frapper ensuite le lendemain il se rappelait qu il avait prêté sa ceinture à un ami. Malgré pleins de crises,, je suis resté par amour, j’ai continué à subir son alcool. Aujourd’hui, il aimerait me marier, mais continu à boire de plus en plus et j’ai le sentiment de vouloir partir mais par moment je reviens en arrière, je ne comprends pas. En dehors de ces défauts, c’est un homme courageux, prêt à tout pour sa famille et M aider dans le quotidien. Sauf que j’ai toujours l impression d avoir plein de reproches, de devoir mettre à la tv ce qu il veut, de dormir la fenêtre ouverte avec en plus un ventilateur sachant qu il a tjrs chaud et moi froids. Il ne prend pas en considération mes choix. J ai accepté pleins de choses, coups, violence physique, psychologique, tromperie et je ne sais pas ce pourquoi je ne part pas. Pouvez-vous m aider

  47. Moi aussi en ce moment je suis prise avec un homme au comportement qui change assez fréquemment Il n’est pas pareil quand il rencontre d’autres personnes
    Quand je suis seule avec lui
    Il me traite que j’ai pas de confiance
    Je suis pudique , Pas ouverte , que je ne réussi pas à trouver un emplois.
    Ensuite il me dit qu’il va s amélioré
    Mes ce n’est jamais le cas le lendemain il est correct et le surlendemain ça recommence
    Quand je veux me coucher le soir Monsieur veux écouter la tv dans la chambre moi je suis épuiser 🙁

  48. Tina dit :

    Jaimerais parler de ma relation de 15ans avec le meme partenanaire.
    Jai du vecue avec lui de violences
    Il me critique constamment et il n’arrête pas dire il a tjrs raison et moi jai tord
    Il ma passer sa deurxieme voiture pour jutilise et jpaie les depenses sur et constamnnet entrain me menacer de me l’enlever.
    Je me sent tout le temps stresser et anxieuse je nai jamais la paix dans l’âme je narrive plus a me concentrer et de focus sur une recherche de carriere.
    Jessaie prendre une formation mais il dit ce nest pas necessaire de retourner à l’école pour travailler.
    Jsuis retourner chex ma mère et il maccuse de me cacher pour le tricher.
    Jai besoin d’aide pour trouver la solution

  49. G dit :

    Je suis restée 2 ans avec un homme violent verbalement puis physiquement. Mec super beau, beau parleur, qui plait aux femmes, moi je ne suis pas comme les autres mecs. Je suis fidèle…. En faite, il s’adapte à chaque femmes. Mes ex sont des clonasses, elles ne m’ont jamais aimé comme toi. Il savait que je n’aimais pas la vitesse, il le faisait exprès de rouler vite pour me faire peur. Me hurler dessus, tu es une mauvaise mère, tu t’en fous de tes gamins. Un jour je vais lever ton grand. Sexuellement, je trouvais ça bien mais étrange. Il se faisait bander tout seul et après on faisait l’amour. Comme si il se faisait plaisir tout seul. Un taré. Je savais tout ça. On s’est séparé 4 fois et à chaque fois il revenait, je t’aime tu es la femme de ma vie….. jusqu’au jour ou après avoir trop bu, on s’est disputé, tu n es qu’une sale pute, et il a voulu m’étrangler et me frapper. Il s’est assis à manger et ma menacer avec son couteau. J’ai réussi à le foutre dehors. Il m’a renvoyé des messages pour s excuser et me dire que c était une pourriture. 4 jours plus tard, il me proposer de boire un café. C est un manipulateur et violent. Il avait déjà trouver quelqu’un qui a des enfants, la pauvre. Elle va vivre l’horreur.

  50. Maike provost dit :

    fait bientot 10 mois que je suis avec mon copain…dans les 2 premier mois tout aller bien. faut que vous sachez que je suis une personne tres sensible et avc beaucoup de probleme famillial et qui a besoin dattention et savoir que mon-ma-mes partenaires me fasse confiace a cause de certaine raison personnelle. tout cela pour dire que pendant le 4 ieme mois il commencais a tout projetter sur ma faute, il me disais que cetais ma faute tout les probleme quon a eu a lecole enfate cetais comme tout etais a faute. en le 5 ieme mois on na eu notre premier rapport jetais daccord et jai appricier bien sur sauf…ensuite cetais comme si cetais devenu une obligation, il ma fiorcer a le faire devant son meill et mon demi frere..chui du genre facile a manipuler, et c pas encore fini sa jalousie commence a me faire tres peur pour etre frent….il veux tout controler il moblige mm a pas aller voir des amis etc je sais pas quoi faire, ma santer mentale nest pas tres bien c temps si et lui il majoute plus de crainte. hier jai tout changer mes mot de passe etc il etais en colere et cela ma fait peur. mon cousin en na parler mon grand frere et pour etre frent jacob na vraiment pas aimer quand il a su sa en tout cas jaimerais avoir un peu daide stp

  51. Sandra dit :

    Je suis démolie. 2 ans à essayer de construire qqch avec qqn. Adorable au début…. Puis de plus en plus problématique. Il a été jusqu à écrire à des amis pour savoir ce qu il se passait avec eux. Il m a reproché x fois de vouloir retourner avec le père de mes enfants. Je devais attendre sa présence je ne vais rien. Lorsque j en avais marre et le disais il m a menacé de de suicider. Je suis revenue. Tout a tjs été ma faute jusqu au fait qu il en ait embrassé une autre…. Mnt c est fini je suis partie et tout m arrive dessus. Il dit que mes enfants verront ce que je suis…. J en peux plus

  52. Lm dit :

    Bonjour à tou.te.s
    Tous ces témoignages qui racontent le même cauchemar…Moi-même je vis chaque jour les conséquences d’une relation qui a détruit le peu que je pensais avoir construit. Je suis une femme de 43 ans, sans enfants, j’ai perdu ma famille très jeune et dû me battre seule pour réaliser ma vie. Aujourd’hui j’ai tout perdu. Un homme, qui a été un ‘ami’ pendant plusieurs années et avec qui j’ai eu une relation qui a duré un an, a détruit ma vie matérielle, financière, sociale et physique. C’est allé si loin en terme de manipulation que j’ai mis du temps à le comprendre, et à l’accepter. J’avais beaucoup de tendresse pour lui. Cette relation est venue achever ce qu’il me restait d’envie de vivre. D’autant que je vis dans des milieux collectifs militants où on pourrait s’attendre à un peu plus de conscience et de loyauté sur ces questions, mais non, pas du tout.
    Aujourd’hui, je n’ai plus d’habitat, plus de local pour la modeste activité qui me permettait de vivre, je suis moralement détruite, mon entourage me fuit et me juge sur mes réactions, vives il est vrai (car j’ai désormais conscience de tout ce qu’il s’est passé), et chacun.e cherche à sauver sa façade sociale. Je suis devenue gênante d’avoir parlé. Je suis totalement seule, sans famille, ni amis (je dois cotoyer celleux qui m’ont poignardée dans le dos). Tout ce que j’ai construit dans l’abnégation va servir à des gens qui m’ont marché dessus. Je n’arrive pas à l’accepter, je coule chaque jour un peu plus. Je vis dans une caravane sans rien, alors que je vivais dans une ferme où j’ai investis beaucoup pendant des années. Des gens me disent ‘pars ailleurs, c’est mieux pour toi’. Sauf que je n’ai nulle part où aller, pas de famille ou d’amis pour me ramasser à la petite cuillère. Et surtout, je me suis redressée trop de fois seule, sans soutien.
    J’ai soutenu beaucoup de personnes par le passé, ayant une empathie sincère pour la peine d’autrui. Ces mêmes personnes m’ont enfoncée sans scrupules. Des ‘féministes’ ont voulu me ‘soutenir’ mais n’ont fait qu’aggraver ma situation, car un gros décalage de classe sociale existait entre nous.
    Alors si cet homme était bien un manipulateur sadique, je constate qu’il n’aurait jamais pu détruire ma vie à ce point sans le soutien lâche et inconséquent de tout l’entourage. Et qu’il me semble que le problème est peut-être là. Ces individus sont le reflet de notre société, ils s’y adaptent, savent jouer de ses non-dits et de ses masques. Et c’est peut-être sur ça qu’il faut se pencher, sur ces mécanismes collectifs plutôt que sur ces individus.
    Courage à vous tou.te.s. De mon côté, le seul désir qu’il me reste et qui m’apaise, c’est celui d’en finir, d’arrêter ce massacre. Je n’arrive plus à me relever ni à trouver les raisons de continuer. Je pense à la mort comme seule délivrance tous les matins depuis plus d’un an et demi. L’espoir m’a quitté, je pleure, je ne fais plus que ça, ma conscience est en vrac, plus rien ne me nourrit et je n’arrive plus à donner non plus. D’avoir essayé de ne pas devenir conne ou faible de mes traumas d’enfance aura juste profité à des chacals, tout au long de ma vie. J’ai été naïve. Alors l’envie de renoncer à cette vaine bataille est la seule pensée douce qui me reste. J’espère sincèrement que d’autres ici trouveront un moyen de se relever.

  53. MEG dit :

    Bonjour ,

    Je vis en ce moment une situation assez compliqué , ça fait 7ans que je suis en couple depuis l’âge de 17 ans , j’ai deux enfants 6 et 4 ans qui sont très proche de leur papa , mais la ou est le problème c’est que Monsieur me contrôle complètement , petit à petit il m’a éloigner de ma famille , mes amis , on ne voit plus personne , je ne peux pas m’habiller comme je veux je ne sais plus ce que c’est une robe ou meme un short , dès que je sors au bout de 15 ou 30 min il m’appelle pour savoir ou je suis avec qui etc alors qu’en partant de la maison je lui est dit que j’allais faire des courses , pendant plusieurs années il m’a dit que j’étais trop grosse qu’il fallait que je maigrisse , il me disait que je ne prenais pas soins de moi donc dès que je faisais un effort mettre un jean un joli chemisier tout de suite il me disait que j’allais voir ailleurs , il m’ a eteint mon reveil a plusieurs reprise pour que je n’aille pas au travail , quand j’y vais il me fait la gueule , tout l’argent que je gagne (lui ne travaille pas ) part pour ses plaisirs a lui , il dépense tout , il fouille mon telephone contrôle avec qui je parle , s’est battu avec mon père , m’empêche d’aller voir mon grand père alors que depuis peu on lui a déclarer Alzheimer , tout des choses comme ça je marche sur des œufs en permanence à attendre la prochaine dispute , si je rentre plutôt du travail parce qu’une collegue me ramene ce n’est pas normal , si mon train a du retard il gueule également , je ne sais plus quoi faire.

  54. Chantal dit :

    Ma jeune fille semble vivre avec son amoureux une relation de control , si il l’appel et elle ne répond pas immédiatement la chicane il lui dit qu’elle ne fait pas d effort dans leur couple menacé de cesser la relation passe 3 heures en live à s’expliquer et cela depuis un bon moment , elle est jeune 17 ans et lui aussi , gentil devant nous mais colériques. Comment est ce que je peux l’aider ?

  55. Marie Noelle Mayer dit :

    Et que que faire quand vous avez un mari de 78ans et que personne ne comprend votre problème ? Nous avons s 20 ans de différenceneuro pas de souci.
    Médecin pas de soucis et moi je n’enpeu plus et personne ne m’aide.
    Si quelqu’un a une solution pour moi je ne demande que ça.
    Merci d’avance.

  56. DUTEL dit :

    Bonjour , je me pose beaucoup de questions mais sur moi même déjà est il possible de se rendre comptes en lisant tout les témoignages que l’on est pas un mais une perverses narcissique et comment je peut me faire aider. Je sais que cela semble complètement idiot mais bon je me lance quand même j’ai au mois 8 caractères qui me décrive pas mal sur 15 dit moi se que vous en pensez. merci de aider je vis un enfer quand je suis avec quelqu’un

  57. Tuli dit :

    Alors? Comment allez-vous maintenant ?

  58. Cruypeninck dit :

    Bonjour moi je suis en couplé depuis 6an. Je ne sais pas si c est de la violence voilà quand tous vas bien il est parfait aimant gentil..puis si il se sent pas assez aimé ou qui se sent à l écarts vis à de moi .il se met vite en colère et la je passe de la femme idéale à tous les défauts du monde égoïste que j en vaut pas la peine que je le dégoûté et j’en passe et il part .et dit que c est fini.apres il revient calmer et dit c est parce il. Est en colère c est normal comme tous les hommes il cri et peuvent insulter et que si il agit comme sa c est qu il y des causes que j ai créé enfin voilà je ne sais pas si je dois me méfier ou si c est juste de la colère ?

  59. Vaness dit :

    Je vie avec un homme depuis plus de 5 ans il dirige ma vie même que j’ai perdu du poids me balance toute les fautes et me reproche des fois mes ex même les voisines lui raconte tout ce que je fait les journées des vrai espionnés joue sur la maladie avec les gendarmes que dois je faire

  60. Kelly dit :

    Il passe de tout à rien …. Il me promet la lune et me rabaisse au plus haut point

  61. Emanuel dit :

    Bonjour . Je suis un homme et je vie dans la
    Violence psychologique conjugale depuis bientôt
    3 ans . J’ai 2 enfants ( issue d’une autre relation passé) don j’ai la garde complète sans partage et ma conjointe en a 4 donc famille recomposé.
    Pour elle j’ai déménagé, abandonné mon emplois, changé de ville . Une fois le contrôle bien installé son caractère à changé asser rapidement . Jalousie excessive sans raison, contrôle, impolitesse, agressivité, propos violent, injustice, et j’en passe pour raccourcir la liste . J’ai rapidement eu l’impression qu’elle se defoulait sur mes enfants en passant le plus clair de son temps à  » chialer contre eux et moi  » j’ai beaux faire mon possible , c’est jamais suffisant . En lisant cette page je l’ai tout de suite reconnue mis à part drogue et alcool . Cela fait déjà un bail que je me suis rendue compte que notre relation n’est que toxique pour moi et les enfants mais loin de tout , sans emploi , sans argent ni maison ni meuble et veicule j’avais l’impression d’être pris aux piège… et bien voilà où je me trompait amèrement! J’ai pris les choses en mains , et étape par étape je me suis préparé discrètement à mon départ et je peux vous garantir que je vais garder mon indépendances à l’avenir et que je vais  » enquêter  » comme je peux avant de trop m’engager à l’avenir car la mère de mes enfants était aussi comme ça et la c’est trop …. mieux vaux être seul que mal accompagné c’est le dicton du jours !

  62. Alone dit :

    Je suis tombée sur ce site par hasard en tapant «  quoi faire avec un conjoint toujours fâché »… je suis depuis 17 ans avec cet homme. Au début de notre relation c’est le coup de foudre. Il est tout ce que j’ai coché sur ma liste d’un homme parfait, sauf le côté attentionné. A ce moment là j’ai debut de la vingtaine, nos deux premières semaines sont parfaite. Ensuite , je déménage seule( j’étais séparer de mon ancien conjoint mais j’habitais encore avec lui) dès que j’ai emménagé, il est arriver que j’invite des ami(e)s à mon apparte, y compris des gars qui était dans notre gang. Un jour il est arrivé à l’improviste, imaginez vous dont que 17 ans plus tard il m’en parle encore que je l’avais probablement trompé ce soir là!( ce qui est complètement faux)
    A ce moment là , quelques moi après j’étais tanné de pleurer tout le temps à cause de lui, il ne venait jamais a mon appartement alors que j’habitais seule, il préférais rester avec ses colocs, donc je l’ai laissé. 1 journée. Il a pleuré sa vie, m’a supplié, m’a dit qu’il allait changer . Bref , ça été ça toute notre relation, des chicanes pour tout ou rien, et des réconciliations sous forme de sexe après.
    En date d’aujourd’hui le plus dure ce sont ses sautes d’humeur. En fait je devrais dire ses colères pour tout et rien. Ici, mes deux enfants et moi on vie toujours dans le stress qui pogne les nerfs lorsqu’il revient à la maison. Il pete une solide coche en Bourassant, en criant après tout le monde dans maison si les enfants ce sont laisser traîner. Que les choses ne sont pas comme lui la décider. Prendre note, que lui ce laisse traîner et qu’on est mieux de rien dire car on ce fait clouer le bec assez raide. Ou on a droit à un regard soutenu agressif. Jamais il a lever la main sur aucun de nous. Mais nous fait sentir qu’on est jamais à la hauteur ça c’est quotidien.
    Les peu de fois où il est de bonne humeur, c’est le contraire, c’est too much comme on dit. Il fait des blagues ultra plates, nous gosses en nous chatouillant, ou nous fait des coups par rapport. Donc , y’a jamais de juste milieu. En 2015 j’ai fait une grosse dépression. En parti à cause de notre relation de couple. J’ai mis prit énormément de boisson, j’étais tellement triste que j’avais des pensées suicidaires. Assez que je me suis entrer moi même en psychiatrie. J’étais épuisé, physiquement mais surtout mentalement. J’y suis resté 1 semaine. Trois mois après j’y suis retourné également. Ça c’est « un peu » amélioré lui et moi, mais le naturel est revenu au galot. Il ne me porte aucune attention. Je n’ai jamais de bec ni d’accolade, sauf quand c’est moi qui le prend dans mes bars, pis encore là y reste raide comme une barre et fait juste me taponner les fesses, ce que je lui mentionne que je n’aime pas. Toute mes tentatives pour lui signifier que je ne suis pas bien il l’es ignores. Il est dans le Déni. Il pense toujours que je suis en genre de crise existentielle pis que je dramatise. Je n’ai jamais rapport dans ce que je dis. C’est ce qu’il me répond. L’année suivant ma dépression je me suis tanné, un soir où il était pas là, j’ai discuté en ligne avec un gars que je connaissais un peu. J’avais vu bcp( pour oublier ou enterrer ma douleur) et j’ai dépasser les bornes avec le gars sur le net. Conversation erotique, et quelques jours plus tard échange de photo. J’avais juste besoin au bout de 12 ans fidèle à mon chum de savoir si je valais encore le coup. A ce moment là , je me foutais des conséquences. Que s’il me laissait ça me ferait rien. Bref il l’a découvert je ne sais comment. Y’a probablement espionner mes conversations ou eu accès à mes mots de passe. Ça été un calvaire. A ce moment là, non seulement avant il me faisait sentir que j’avais pas de valeur à ses yeux mais là j’en avait la preuve. J’étais rendu la crosseuse, là menteuse, là pas fiable. Et depuis j’ai l’impression qu’il attend encore que je le laisse. Nous sommes rester ensemble. Entre autre pour les enfants . Mais c’est l’enfer depuis. Il me cri après, ne fait plus du tout( encore moins) attention a moi. Sauf de très très rare moment, ce genre de moment que j’attend et que je savoure car ils sont tellement bref. TOUS les jours SANS exceptions il pete une coche, soit après moi ou soit après les enfants. Pas une journée où c’est le fun. Des fois je fais tout pour ne pas le croiser pour ne pas loffusquer ou dire ou faire de quoi de travers. C’est invivable. Vous dires comment j’ai mal. Mes enfants aussi. Mon fils commence à être colérique aussi. Ma fille fait de l’anxiété et s’éloigne bcp de son père. C’est là qui fait sa victime. : personne de m’aime, je vais crisser mon camps je vous laisse toute je m’en fou. J’ai pas ma place ici bla bla bla. Aidez moi pour vrai. Je sais plus quoi faire. Je n’ai plus d’amie à part les blonde de SES amis. Il ne vient jamais dans ma famille sous prétexte qu’il n’aime pas ma soeur. Ou que vu que j’ai souvent été en froid avec ma mère il fait ça pour me protéger d’eux. J’ai toujours espoir qu’il change. Mais à quel prix. Ma santé, qui ce dégrade a vu d’œil. Je perd du poids, je fais de l’anxiété sévère, j’ai cesser de boire pour éviter d’avoir des idées noires.. merci dsl pour le long texte..

Répondre à Marie Anouck McKinnon Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *