Témoin et cyberintimidateur

Fais-tu de la cyberintimidation?

Si tu as déjà envoyé un texto cruel, affiché une photo embarrassante de quelqu’un d’autre afin de le blesser ou de l’humilier ou dit des choses méchantes sur quelqu’un sur Facebook ou sur un blogue, tu as fait de la cyberintimidation. Cela compte pour de la cyberintimidation même si la personne t’a intimidée en premier et que cela a été fait en face à face. La cyberintimidation peut sembler ne pas être blessante (tu te dis peut-être que ‘’c’est juste une blague’’), mais les conséquences pour la victime peuvent être 
très sérieuses.

Est-ce de la cyberintimidation?

Voici quelques exemples de cyberintimidation :
• Envoyer des textos ou des courriels qui sont blessants ou menaçants
• Harceler les autres joueurs dans des jeux vidéos en ligne
• Afficher des photos embarrassantes de quelqu’un
• Créer un blogue pour se moquer de quelqu’un
• Inventer de fausses pages sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Tumblr) pour ridiculiser quelqu’un
• Donner des notes aux gens dans des sondages en ligne

Pourquoi est-ce que je fais ça?

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles les adolescents font de la cyberintimidation. En voici quelques-unes :
• Plusieurs adolescents pensent que c’est inoffensif et que ‘’c’est juste une blague’’.
• Les adolescents qui s’ennuient, qui sont agités ou fâchés peuvent utiliser la cyberintimidation comme étant un moyen de ‘’faire sortir la vapeur’’.
• La cyberintimidation peut faire sentir à une personne qu’elle est puissante et populaire, en particulier si les autres semblent trouver cela amusant.
• Les jeunes qui ont été cyberintimidés eux-mêmes vont parfois se servir de ce moyen pour rendre la pareille aux gens qui les ont blessés.
• Parfois, les jeunes qui le font croient que la personne l’a cherché.
• Parfois, les groupes de jeunes s’insultent entre eux, mais quand un groupe de personnes font de la cyberintimidation ensemble, cela peut devenir grave assez rapidement.

C’est facile d’avoir des excuses expliquant pourquoi ce que tu as fait est correct, mais les excuses ne font pas arrêter l’action en cours. Essaie de te souvenir qu’il n’y a pas de justification pour aucune des formes d’intimidation. Personne ne l’a cherché et ce n’est jamais inoffensif.

Comment est-ce que j’arrête?

• C’est déjà un bon départ d’être sur cette page. Cela veut dire que tu reconnais que ce tu fais n’est pas correct et que tu veux arrêter. Je te félicite d’avoir eu le courage de passer par cette étape, car elle très importante!
• Pour passer à la prochaine étape (éviter ou arrêter la cyberintimidation), tu peux appeler un intervenant de Jeunesse J’écoute au 1-800-668-6868. Celui-ci t’aidera à trouver des idées pour arrêter et pourra te donner du support.
• Tu peux aussi aller voir notre jeu interactif ‘’Comment arrêter la cyberintimidation’’. Cela t’aidera à identifer pourquoi tu fais de la cyberintimidation et à quels moments tu es le plus porté à en faire, en plus de t’aider à faire un plan pour arrêter.

Pendant ce temps, tu peux :
• Faire savoir à quelqu’un près de toi que tu essaies d’apprendre à être moins agressif en ligne. Demande-lui comment il peut t’aider.
• Déplacer ton ordinateur dans une pièce où les autres personnes pourront le voir.
• Limiter ton accès à Facebook et aux autres sites où tu as fait de la cyberintimidation dans le passé.
• Faire ‘’la loi de la minute’’ : après avoir écrit quelque chose, avant de l’afficher ou de l’envoyer, éloigne-toi de l’ordinateur pendant une minute. Reviens-y, relis le message et demande-toi : ‘’est-ce que c’est blessant? Est-ce que je trouverais ça correct si quelqu’un avait dit ça de moi?’’

Es-tu un témoin?

Tu as probablement déjà entendu le mot ‘’témoin’’ utilisé pour décrire ceux qui assistent à de l’intimidation en face à face, mais savais-tu que c’est possible d’être un témoin de cyberintimidation aussi?
À chaque fois que tu lis un commentaire abusif affiché sur la page de quelqu’un, que tu regardes des photos embarrassantes de quelqu’un qui circulent sur Internet ou que tu vas sur un lien dont le contenu est utilisé pour abuser ou embarrasser quelqu’un, tu es un témoin. Tout comme lors de l’intimidation en face à face, les témoins de cyberintimidation ont un énorme rôle à jouer afin d’arrêter l’abus.

Voilà pourquoi les témoins peuvent faire la différence :
• Ce qui motive les gens à cyberintimider est la croyance que les autres vont approuver ce qu’ils font ou pensent que c’est amusant. Leur parler contre ce qui s’est passé, en leur disant que ce n’est pas amusant et que ce n’est pas correct, peut leur enlever la motivation de continuer à le faire.
• Si tu t’embarques dans quelque chose, les gens auront plus tendance à y embarquer aussi. La plupart des jeunes désapprouvent l’intimidation; ils attendent juste que quelqu’un fasse un premier pas pour y mettre un terme.
• Les jeunes ont plus tendance que les adultes à convaincre leurs pairs d’arrêter l’intimidation. Tu peux avoir un plus gros impact sur l’intimidation que tes professeurs ou tes parents.

Voici certaines manières de défier la cyberintimidation :
• Si tu vois de la cyberintimidation sur Facebook, tu peux la dénoncer comme étant abusive. Tu peux utiliser les options pour rapporter un abus qu’il y a dans la plupart des réseaux sociaux afin d’informer les administrateurs du site à propos de photos, messages et profils abusifs ou embarrassants.

• Témoin ou participant?
Si tu ‘’aimes’’ un commentaire abusif, que tu partages un lien incluant un contenu cruel ou que tu fais circuler des photos embarrassantes, tu n’es plus un témoin, mais tu deviens un participant actif dans la cyberintimidation.
• Si tu es ami avec la personne qui fait de la cyberintimidation, tu peux lui envoyer un message lui demandant ce qui se passe. Laisse-lui savoir que tu n’es pas à l’aise avec ce qu’elle fait, demande-lui d’arrêter.
• Si tu sens que c’est sécuritaire de le faire, tu peux faire un commentaire sur un statut ou une photo. Essaie d’utiliser un langage neutre plutôt que d’attaquer la personne qui intimide. Par exemple : ‘’Je ne suivrai pas ce message, car je pense que c’est blessant. J’encourage les autres à faire de même’’.

Comment supporter quelqu’un qui a vécu de la cyberintimidation?
Se faire cyberintimider est blessant et isole la personne. En étant un témoin, tu peux aider la personne qui en a été victime. Par exemple, tu peux lui demander comment elle se sent et lui rappeler que ce qui est arrivé n’est pas de sa faute.
Souviens-toi : Tes amis et toi pouvez appeler Jeunesse J’écoute pour parler à un intervenant. C’est anonyme et confidentiel : 1-800-668-6868.

Source: http://jeunessejecoute.ca/Teens/InfoBooth/Bullying/Cyberbullying.aspx

Ce contenu a été publié dans ado, article de la semaine, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Les balises HTML ne sont pas autorisés.