On ne s’entend pas sur la discipline!


Ce n’est pas toujours évident de s’entendre avec son conjoint sur les règles de discipline à adopter. Quelques trucs pour encadrer son enfant sans discorde.

«Idéalement, on ne devrait pas afficher nos désaccords devant l’enfant, insiste la psychologue Élise Castonguay. Cela engendre de la confusion chez lui, car il ne sait plus où sont les limites. Il aura aussi tendance à être moins coopératif s’il constate que ses parents ne font pas front commun.» 

Dans le feu de l’action, il y a aussi un risque que la discussion ne s’envenime et qu’on n’en vienne à se disputer. «L’enfant peut alors croire qu’il est responsable des conflits entre ses parents, ce qu’il faut éviter à tout prix», souligne Élise Castonguay.

On doit aussi veiller à ne pas discréditer ouvertement l’opinion de notre conjoint. Le mieux, c’est de dire à l’enfant qu’on doit discuter avec l’autre parent de la manière de fonctionner à propos du sujet en question et qu’on lui fera part ensuite de notre décision. S’il a fait un mauvais coup, on lui signifie clairement qu’on désapprouve tous les deux ce qu’il a fait (on devrait au moins être d’accord sur les valeurs à transmettre) et qu’on décidera d’une mesure disciplinaire (on y revient le jour même). Il doit comprendre que, malgré leurs divergences, papa et maman sont capables de faire des compromis pour trouver un terrain d’entente.

Source: Nathalie Vallerand, Coup de pouce, novembre 2004 , 29 juillet 2011;
http://www.coupdepouce.com/mamans/parents/devenir-et-etre-parent/on-ne-s-entend-pas-sur-la-discipline/a/36504

Ce contenu a été publié dans article de la semaine, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Les balises HTML ne sont pas autorisés.