Ne me parle pas sur ce ton!


Un excellent article paru dans la Presse sur les effets néfastes de crier après nos enfants.

Publié le 11 novembre 2013 à 13h00 | Mis à jour le 11 novembre 2013 à 15h40

Silvia Galipeau
La Presse

Soyons francs, on finit tous par lever le ton. Par crier. Par dire des choses à nos enfants, surtout adolescents, que bien souvent, on regrette en prononçant. Mauvaise nouvelle : ces mots qui nous échappent seraient aussi dommageables qu’une claque, dénoncent des chercheurs, qui ont – et c’est une première -, enquêté sur la question.

Qui a dit qu’il était facile d’élever des enfants? Alors qu’on s’entend tous plus ou moins sur l’importance de ne jamais lever la main (encore moins le poing) sur un enfant, voilà qu’on apprend que le fait de lever le ton, crier et, surtout, lancer des insultes pourrait leur faire autant, sinon plus de torts. Les enfants ainsi insultés afficheraient en effet des taux de dépression et de troubles de comportement similaires à ceux observés chez les jeunes victimes de violence physique.

Lire la suite

Source: Silvia Galipeau; La Presse, Publié le 11 novembre 2013 à 13h00 | Mis à jour le 11 novembre 2013 à 15h40

Ce contenu a été publié dans article de la semaine, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *