Le temps d’arrêt

Outil pour contrer la violence: le temps d’arrêt


Le temps d’arrêt est une méthode que nous employons pour éviter l’escalade, pour éviter d’exercer un comportement violent et assurer la reprise d’un contact sécuritaire dans le respect de soi et de l’autre. Elle nécessite cependant deux préalables,soit :

1) renoncer à l’utilisation de la violence pour régler un conflit,

2) connaître ses signes précurseurs (sensation de tension, chaleur, tremblement, accélération de la respiration et du rythme cardiaque etc.) Et les vôtres quels sont-ils ? ____________________________________________________________ ____________________________________________________________

Cette méthode est constitué de 5 étapes:

1) Quitter le lieu du conflit en sortant à l’extérieur.
2) Profiter de ce moment de solitude pour me calmer en respirant profondément (ou tout autre moyen que vous avez trouvé pour vous calmer).                                                                Les vôtres : ____________________________________________________
3) Réfléchir sur ma participation à la chicane :
– Sur ce que j’ai fait
– Sur ce que je ressentais.
4) Penser à comment je vais reprendre contact avec ma conjointe de façon sécuritaire.
5) Reprendre contact avec ma conjointe de façon sécuritaire.
Les étapes de un à cinq devraient pouvoir se faire à l’intérieur de deux heures. Pour réussir à utiliser le Temps d’arrêt, il est très important d’informer votre conjointe sur votre choix de non- violence et de l’utilisation de cette méthode pour y parvenir. Vous pouvez aussi lui montrer ce document.

D’autre part pour favoriser la résolution du conflit, il est préférable de reparler de la situation conflictuelle lorsque le calme est revenu et que les deux personnes sont disposées à reparler du sujet. Cette étape peut être accompli les jours suivants. Mais il est important d’en reparler sinon le conflit ne sera jamais réglé et votre conjointe pourrait interpréter votre comportement comme de la fuite et hésiter à vous laisser quitter le lieu du conflit.


Ce contenu a été publié dans article de la semaine, homme, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *